Israël en guerre - Jour 283

Rechercher

La commission pour la reprise des implantations à Gaza tient sa première réunion à la Knesset

Limor Son Har-Melech a présenté les objectifs de cette commission qui souhaite le retour à Gaza, vingt ans après le désengagement unilatéral

Les députés Limor Son Har-Melech (Otzma Yehudit) et Zvi Sukkot (HaTzionout HaDatit) lors de la première réunion du « caucus de la Knesset pour la reprise des implantations dans la bande de Gaza », nouvellement créé, le 18 juin 2024. (Crédit : Sam Sokol/Times of Israel)
Les députés Limor Son Har-Melech (Otzma Yehudit) et Zvi Sukkot (HaTzionout HaDatit) lors de la première réunion du « caucus de la Knesset pour la reprise des implantations dans la bande de Gaza », nouvellement créé, le 18 juin 2024. (Crédit : Sam Sokol/Times of Israel)

La sécurité d’Israël a été gravement mise en péril du fait du désengagement de Gaza, en 2005, a déclaré mardi la députée d’extrême droite Limor Son Har-Melech en appelant à la reprise des implantations juives dans la bande de Gaza à la fin de la guerre contre le Hamas.

À l’occasion de la réunion inaugurale de la toute nouvelle « Commission de la Knesset pour la reprise des implantations dans la bande de Gaza », qui a réuni peu de monde, la députée d’Otzma Yehudit s’est aussi plainte des accusations de messianisme et a dit qu’« il était temps de reprendre pied » dans les implantations arrachées il y a une vingtaine d’années.

« Les idées préconçues ne font que plonger Israël dans des souffrances interminables : nous devons empêcher que cela arrive », a-t-elle ajouté, affirmant que sans nouvelles implantations, les villes israéliennes resteraient exposées aux tirs de roquettes et que ce n’est qu’en se déplaçant à Gaza que les ennemis d’Israël seraient défaits.

« Il n’y a plus de temps à attendre. C’est pourquoi nous avons créé une instance », a-t-elle expliqué. « Nous devons nous mobiliser de toutes nos forces. »

Lors de cette réunion, l’ex-député du Likud Moshe Feiglin a appelé Israël à conquérir toute la Cisjordanie ainsi que Gaza et expulser les Palestiniens qui y vivent.

« Il n’y aura pas de victoire sans implantations », a-t-il dit sous les applaudissements. « De la rivière à la mer, ce sera vous ou nous. Ce nazisme islamique ne fait aucune place à Israël. Il n’est pas question d’un quelconque accord. La seule solution, c’est la victoire totale, l’occupation, l’expulsion de l’ennemi et les implantations. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.