La Cour suprême maintient le monopole du rabbinat sur la casheroute
Rechercher

La Cour suprême maintient le monopole du rabbinat sur la casheroute

Des organisations alternatives proposaient des certificats de casheroute à des restaurants

Un client entrant dans l'un des McDonald's israéliens cashers dans le centre de Jérusalem, le 13 avril 2016. (Crédit : Nati Shochat/Flash 90)
Un client entrant dans l'un des McDonald's israéliens cashers dans le centre de Jérusalem, le 13 avril 2016. (Crédit : Nati Shochat/Flash 90)

La Cour suprême a estimé qu’un restaurant ne pouvait pas se présenter comme casher sans avoir de certificat du Grand Rabbinat.

La décision de la cour est un coup dur pour les organisations alternatives de casheroute qui ont proposé ces dernières années des certificats à la place du rabbinat.

Elle réaffirme également le monopole du rabbinat sur le sujet.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...