Rechercher

La Cour suprême ordonne le report du retour en Italie d’Eitan Biran

Le petit garçon, rescapé d'un accident de téléphérique qui a tué ses parents, restera en Israël au moins jusqu'au 23 novembre

La présidente de la Cour suprême Esther Hayut et les juges arrivent pour entendre les pétitions contre la loi sur l'État-nation juif, à la Cour suprême à Jérusalem, le 22 décembre 2020 (Crédit :  YonatanSindel/Flash90)
La présidente de la Cour suprême Esther Hayut et les juges arrivent pour entendre les pétitions contre la loi sur l'État-nation juif, à la Cour suprême à Jérusalem, le 22 décembre 2020 (Crédit : YonatanSindel/Flash90)

La Cour suprême a ordonné que le retour en Italie, ordonné par un tribunal de Tel Aviv, d’un garçon dont les parents sont morts dans un accident de téléphérique italien soit repoussé.

Les juges ont décidé qu’Eitan Biran, âgé de 6 ans, restera en Israël au moins jusqu’au 23 novembre.

Cette décision intervient après que ses grands-parents maternels ont déposé un recours auprès de la Cour suprême contre la décision d’un tribunal de première instance de le rendre à d’autres parents en Italie.

En mai, un accident de téléphérique au mont Mottarone, dans le nord de l’Italie, causait la mort de 14 personnes. Parmi elles, les parents, le frère cadet et les arrière-grands-parents d’Eitan, laissant le jeune garçon orphelin. Depuis, ses grands-parents maternels en Israël et ses parents paternels en Italie cherchent tous à obtenir sa garde.

Le grand-père maternel du garçon, Shmulik Peleg, a fait les gros titres en septembre lorsqu’il a emmené Eitan en Israël en passant par la Suisse avec un jet privé, contre la volonté de sa famille en Italie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...