La donation Cligman accueillie dans un nouveau musée à Fontevraud
Rechercher

La donation Cligman accueillie dans un nouveau musée à Fontevraud

Il "est important que je puisse rendre un peu de ce que ce pays m'a donné," a déclaré Léon Cligman, émigré juif russe arrivé très jeune en France

Vue aérienne de l'Abbaye de Fontevraud (Crédit : Pierre Mairé/PixAile/comCC BY 2.5)
Vue aérienne de l'Abbaye de Fontevraud (Crédit : Pierre Mairé/PixAile/comCC BY 2.5)

L’ancien magnat du textile Léon Cligman et son épouse, l’artiste Martine Martine, ont annoncé vendredi le don à l’Etat d’une partie de leur exceptionnelle collection d’œuvres d’art, qui seront accueillies dans un nouveau musée d’art moderne à l’Abbaye royale de Fontevraud (Maine-et-Loire) en 2019.

Toulouse-Lautrec, Corot, Degas, Derain: les époux Cligman ont constitué depuis plus de cinquante ans une collection d’environ 1 200 oeuvres, tableaux, mais aussi sculptures, dessins et objets anciens.

Après des « déboires tout à fait anormaux » et l’échec des discussions avec la ville de Tours, à laquelle M. Cligman souhaitait offrir ses oeuvres, le collectionneur s’est tourné vers la région des Pays de la Loire et l’Etat.

« Personnellement, je trouvais que c’était un geste normal de remettre à la France ce que j’ai eu le bonheur et la chance de recevoir en France. C’est important que je puisse rendre un peu de ce que ce pays m’a donné », a déclaré Léon Cligman, 97 ans, émigré juif russe arrivé très jeune en France, où il a bâti un empire industriel textile.

« Tout ce que nous avons acheté, Martine et moi, tous les objets que nous avons ont été achetés à des prix tout à fait raisonnables. Aujourd’hui, ce que nous offrons, ce n’est pas une somme d’argent, ce ne sont que des œuvres », a poursuivi M. Cligman, lors d’une conférence de presse à l’Abbaye royale de Fontevraud, près de Saumur.

Une première donation à l’Etat, approuvée par le conseil artistique des musées nationaux et comprenant 523 numéros, soit environ 600 oeuvres, doit être complétée par une seconde donation à la région de « 300 lots », selon son président, Bruno Retailleau (LR).

« Ces deux donations ont pour condition leur dépôt dans l’Abbaye royale de Fontevraud », a souligné M. Retailleau, annonçant la création d’un nouveau musée d’art moderne autour des oeuvres de la collection Cligman, dont l’ouverture est prévue en 2019 et qui a vocation à obtenir le label Musée de France.

Il sera installé dans le bâtiment de la Fannerie, qui présente les avantages d’avoir « déjà été restauré à l’extérieur », d’être volumineux et d’être situé à l’entrée du site de l’Abbaye, propriété de l’Etat protégée au titre des monuments historiques.

« L’Etat va veiller à ce que les choses se passent le plus vite possible (…) pour que vous soyez tous les deux là en 2019, au moment de l’inauguration », a assuré aux époux Cligman la préfète de la région Pays de la Loire, Nicole Klein.

Les travaux d’aménagement du musée seront notamment financés grâce à un fonds de donation, auquel contribuent Léon et Martine Cligman à hauteur de cinq millions d’euros.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...