La famille d’Oron Shaul intensifie les efforts pour récupérer sa dépouille
Rechercher

La famille d’Oron Shaul intensifie les efforts pour récupérer sa dépouille

La famille du soldat tombé au combat devrait monter une nouvelle tente en face de la résidence du Premier ministre

Aviram Shaul, le frère du soldat tombé au combat, Oron Shaul, lors de la cérémonie marquant les 2 ans depuis que le corps de son frère a été saisi par le Hamas dans une tente de protestation devant la résidence du Premier ministre Benjamin Netanyahu à Jérusalem, le 20 juillet 2016 (Crédit : Hadas Parush / Flash90)
Aviram Shaul, le frère du soldat tombé au combat, Oron Shaul, lors de la cérémonie marquant les 2 ans depuis que le corps de son frère a été saisi par le Hamas dans une tente de protestation devant la résidence du Premier ministre Benjamin Netanyahu à Jérusalem, le 20 juillet 2016 (Crédit : Hadas Parush / Flash90)

La famille d’un soldat tombé au combat dont le corps est détenu par le Hamas devrait accroître sa présence devant la résidence officielle à Jérusalem du Premier ministre Benjamin Netanyahu dans le but d’intensifier les efforts pour obtenir le retour de sa dépouille.

Selon la Dixième chaîne, la famille du soldat de 22 ans, Oron Shaul, va mettre en place une autre tente de protestation, moins de deux semaines après que son père, Herzl, a succombé a un cancer. Oron Shaul est tombé pendant les combats de Gaza en juillet 2014 avec le Hamas connu en Israël sous le nom de l’opération Bordure protectrice.

Aviram Shaul, le frère d’Oron, a déclaré à la Dixième chaîne que son père lui avait demandé de poursuivre les efforts de la famille pour obtenir le retour des restes d’Oron.

Dimanche, la famille a publié la dernière lettre de Herzl Shaul adressé à son fils, prouvant qu’il n’a jamais renoncé à l’espoir qu’Oron reviendrait.

Le frère du soldat israélien décédé Oron Shaul organise une manifestation devant la résidence du premier ministre Benjamin Netanyahu à Jérusalem, le 30 juin 2016. Les panneaux disent "Rendez Oron". (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le frère du soldat israélien décédé Oron Shaul organise une manifestation devant la résidence du premier ministre Benjamin Netanyahu à Jérusalem, le 30 juin 2016. Les panneaux disent « Rendez Oron ». (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

« La population ne sait pas vraiment ce qui est arrivé à Oron, a déclaré Aviram. Depuis plus de deux ans, nous avons vécu avec l’incertitude et nous voulons obtenir la vérité une bonne fois pour toute ».

« Depuis deux ans, nous entendons la même chose », a-t-il ajouté. « J’espère que bientôt, il y aura quelque chose de plus que ce nous savons déjà ».

« Nous savons que les soldats sont susceptibles d’être blessés ou de mourir pendant la guerre mais ils doivent être ramenés à la maison. Parce que les parents et les frères et sœurs sont en attente, ce n’est pas si simple ».

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s'adresse à Zehava Shaul pendant les funérailles de son mari, Herzl Shaul, au cimetière de Poria Illit, dans le nord d'Israël, le 4 septembre 2016. (Crédit : Kobi Gideon/GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’adresse à Zehava Shaul pendant les funérailles de son mari, Herzl Shaul, au cimetière de Poria Illit, dans le nord d’Israël, le 4 septembre 2016. (Crédit : Kobi Gideon/GPO)

Lors des funérailles de Herzl Shaul, aussi bien le Premier ministre, Benjamin Netanyahu, que le ministre de la Défense, Avigdor Liberman, ont promis de faire tout ce qui était en leur pouvoir pour ramener les dépouilles du sergent Shaul et du lieutenant Hadar Goldin, dont les restes sont également détenus par le Hamas.

La première tente de protestation de la famille avait été érigée en juin dans une tentative avortée de veiller à ce que le gouvernement fasse en sorte que le retour des dépouilles soit une condition de son accord de rapprochement avec la Turquie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...