La formation Israel Start-Up Nation s’élance sur son deuxième Tour de France
Rechercher

La formation Israel Start-Up Nation s’élance sur son deuxième Tour de France

Chris Froome de l'équipe israélienne et Tadej Pogacar, champion du Tour 2020, de l’équipe UAE Emirates, sont partis côte à côte depuis le port de Brest

Le Slovène Tadej Pogacar de l’équipe UAE Emirates, le Britannique Christopher Froome de l’équipe Israel Start Up Nation et le Britannique Geraint Thomas de l’équipe anglaise Ineos Grenadiers avant le départ de la 1ère étape de la 108e édition du Tour de France, à Brest (Finistère), le 26 juin 2021. (Crédit : Anne-Christine POUJOULAT / AFP)
Le Slovène Tadej Pogacar de l’équipe UAE Emirates, le Britannique Christopher Froome de l’équipe Israel Start Up Nation et le Britannique Geraint Thomas de l’équipe anglaise Ineos Grenadiers avant le départ de la 1ère étape de la 108e édition du Tour de France, à Brest (Finistère), le 26 juin 2021. (Crédit : Anne-Christine POUJOULAT / AFP)

C’est parti pour trois semaines ! Le peloton du Tour de France a quitté Brest (Finistère), samedi peu après 12h30 heure locale, pour une 108e édition de la course, riche en incertitudes sportives mais plus apaisée qu’en 2020 sur le plan sanitaire.

Au départ : 184 coureurs, tous testés négatifs à la COVID-19, dont les favoris Tadej Pogacar (UAE Emirates), Primoz Roglic (Jumbo-Visma), Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick-Step), mais aussi le Britannique Christopher Froome, 36 ans, quatre fois champion du Tour de France (2013, 2015, 2016 et 2017) sur neuf participations, et ses sept autres coéquipiers de la formation israélienne Israel Start-Up Nation, pour sa deuxième participation à la Grande Boucle.

« Chris sera notre capitaine de route sur le Tour de France cette année. En tant que quadruple vainqueur du Tour, l’importance de son expérience ne peut être sous-estimée. Elle sera extrêmement utile pour l’équipe pendant la course », a déclaré son manager Rik Verbrugghe sur le site internet de l’équipe.

Froome, grièvement blessé en juin 2019 et qui a été retenu dans un rôle de capitaine de route, a fait part de son plaisir de faire son retour dans cette course cycliste mythique – un retour doublement symbolique, alors qu’il est loin d’avoir retrouvé son niveau de l’époque.

« C’est à Brest que j’ai découvert le Tour en tant que néo-pro », a souligné le Britannique, qui était en 2008 un anonyme de l’équipe sud-africaine Barloworld, 82e au classement final. « J’espère que ce sera un tremplin pour moi pour revenir à mon ancien niveau. Je suis heureux d’être de retour. »

« C’est génial de pouvoir redonner ce que j’ai reçu. Je me concentre sur le soutien aux autres. Ce travail a été fait pour moi, je suis heureux de pouvoir le refaire à mon tour », a souligné Froome.

Le peloton lors de la 1ère étape de la 108e édition du Tour de France entre Brest et Landerneau, le 26 juin 2021. (Crédit : Philippe LOPEZ / AFP)

« Gagner une étape serait énorme pour Israel Start-Up Nation », a-t-il insisté. « Nous avons l’ambition de faire un bon classement général. Je pense que nous pouvons faire quelque chose de grand. »

Il épaulera au sein d’Israel Start-Up Nation le Canadien Michael Woods (34 ans), pour sa deuxième participation à la course, l’Irlandais Dan Martin (34 ans), récent vainqueur d’étape au Giro qu’il a terminé à la 10e place, le Suisse Reto Hollenstein (35 ans) et surtout l’Allemand André Greipel (38 ans), lequel compte 11 succès d’étape et s’apprête à disputer la Grande Boucle pour la 11e fois.

« Mike (Woods) sera notre coureur principal pour le classement général, comme Dan (Martin) l’a fait au Giro. Mais bien sûr, si Dan peut aussi le faire sur le Tour, ce sera parfait pour nous », a estimé le manager général Rik Verbrugghe. « Nous allons affronter le Tour de la même manière que nous avons couru le Giro, sauf que nous avons maintenant deux coureurs à protéger. »

L’équipe Israel Start-Up Nation au départ du Tour de France 2021. (Crédit : Israel Start-Up Nation / Facebook)

Deux coureurs de l’équipe, le Canadien Guillaume Boivin (32 ans) et le champion d’Israël du contre-la-montre Omer Goldstein (24 ans), feront leurs débuts sur le Tour. L’Allemand Rick Zabel (27 ans) y a lui participé à trois reprises.

Le départ fictif, donné au port de Brest, a été l’occasion d’une image symbolique, rappelant la signature des Accords d’Abraham entre Israël et les Émirats arabes unis l’été dernier. Chris Froome et Tadej Pogacar, champion du Tour 2020, de l’équipe UAE Emirates, sont en effet partis côte à côte, se donnant l’accolade.

Le Slovène Tadej Pogacar de l’équipe UAE Emirates, le Britannique Christopher Froome de l’équipe Israel Start Up Nation et le Britannique Geraint Thomas de l’équipe anglaise Ineos Grenadiers avant le départ de la 1ère étape de la 108e édition du Tour de France, à Brest (Finistère), le 26 juin 2021. (Crédit : Anne-Christine POUJOULAT / AFP)

La formation israélienne a intégré la première division mondiale en 2020 et est donc qualifiée automatiquement pour les plus grandes courses.

Fondée en 2015, l’équipe a remporté sa première victoire World Tour en octobre dernier sur le Giro, le Tour d’Italie, avec le Britannique Alex Dowsett – quelques mois avant celle de Dan Martin en mai dernier, à nouveau sur le Giro.

What awaits us in the next three weeks?It’s day -1 to the Grand Départ in Brest. The riders know the details of the…

Posted by Israel Start-Up Nation / Israel Cycling Academy on Friday, June 25, 2021

L’équipe s’est donnée pour mission de développer le cyclisme en Israël et de représenter le pays à travers le monde. Elle a été créée par le milliardaire canada-israélien Sylvan Adams, qui a fait son alyah en 2016 et financé une grande partie de la délocalisation de trois jours en Israël du Giro en 2018, et par Ron Baron, gestionnaire de fortunes israélien.

La formation a publié hier un documentaire d’une trentaine de minutes réalisé à l’occasion du Tour du Rwanda en mai 2021, qui présente son programme « Racing for Change ». Le projet vise à « aider à apporter de l’autonomie aux enfants grâce au cyclisme dans des pays où notre contribution et notre assistance peuvent faire la différence ; promouvoir la sécurité routière des cyclistes par l’éducation ; montrer la voie sur les questions environnementales et encourager les courses ‘plus vertes’ ».

Cette 108e édition du Tour de France renoue avec une distance conséquente de contre-la-montre (58 km en deux fois) dans un équilibre toujours fragile avec la part réservée à la montagne. Si les grandes ascensions sont toujours au programme, la carte comporte moins d’arrivées au sommet, de façon à ménager une incertitude supplémentaire puisque les descentes ont créé ces dernières années des écarts entre les meilleurs.

Le coup d’envoi de ce samedi, en présence notamment de l’ancien président de la République François Hollande, a été donné sous un ciel nuageux mais sans pluie, en présence d’un public nombreux lors du défilé à travers la ville de Brest. Un pass sanitaire est exigé des spectateurs souhaitant accéder aux zones de départ et d’arrivée des quatre premières étapes.

L’étape d’aujourd’hui, entre Brest et Landerneau dans le Finistère, est longue de 197,8 kilomètres. Celle de dimanche s’élancera de Perros-Guirec et mènera les coureurs à Mûr-de-Bretagne Guerlédan, dans les Côtes-d’Armor. La course, d’une longueur de 3 414 kilomètres, compte 21 étapes et doit se terminer le 18 juillet sur l’avenue des Champs-Élysées, à Paris.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...