Rechercher

La hausse du nombre de touristes en Israël se poursuit vers les records pré-COVID

Le nombre de visiteurs est en hausse, et de nombreux Israéliens prennent également des vacances dans les hôtels locaux

Des touristes regardent le modèle représentant Jérusalem à l'époque du Second temple au musée d'Israël de Jérusalem. (Crédit :Miriam Alster/Flash90)
Des touristes regardent le modèle représentant Jérusalem à l'époque du Second temple au musée d'Israël de Jérusalem. (Crédit :Miriam Alster/Flash90)

L’industrie touristique israélienne continue de rebondir et se dirige lentement vers des niveaux pré-pandémie, selon les chiffres publiés par l’industrie du tourisme cette semaine.

Le mois de juillet 2022 a enregistré près de 22 % d’entrées touristiques en moins que pendant la période correspondante de 2019, une année touristique record pour Israël. Cette année-là, le pays avait enregistré un nombre record de 4,9 millions d’entrées touristiques, dont 4,6 millions de touristes ayant séjourné au moins une nuit, selon les données gouvernementales publiées début 2020. L’activité touristique en 2019 avait rapporté environ 7 milliards de dollars à l’économie cette année-là.

Quand la crise du COVID a éclaté et que des mesures de confinement ont été imposées, le nombre de visiteurs s’est effondré et les établissements ont été durement touchés. Les guides touristiques, ont été particulièrement touchés et ont même été invités à se recycler dans d’autres professions il y a à peine six mois.

Mais le tourisme entrant a lentement repris. Entre janvier et mai 2022, environ 785 000 touristes étrangers sont entrés en Israël, contre environ 400 000 pour toute l’année 2021, selon le ministère du Tourisme.

En juillet, quelque 249 000 touristes sont entrés dans le pays, contre 49 000 en juillet 2021, mais encore en deçà des 340 000 entrées de touristes enregistrées en juillet 2019. Le plus grand nombre de touristes entrés en juillet provenait des États-Unis, avec 81 800 arrivées, soit près d’un tiers de toutes les entrées de touristes en Israël.

Le 10 juillet, Israël a atteint le million de touristes entrés en 2022.

Les données globales soutiennent les estimations du ministère du Tourisme selon lesquelles 2022 pourrait connaître entre 2,2 et 2,5 millions de visites touristiques, ce qui indique que l’industrie touristique israélienne est bien engagée dans sa reprise post-pandémie.

Une femme flotte dans la mer Morte, à Ein Bokek. (Crédit : Subbotsky via iStock par Getty Images)

Selon l’Association hôtelière israélienne, le mois de juin a enregistré un total d’environ 2,1 millions de nuitées, soit à peine 5 % de moins que les niveaux de juin 2019. Mais ce nombre est essentiellement constitué de séjours locaux par des Israéliens en vacances dans leur pays.

Quelque 1, 5 million de nuitées étaient israéliennes, en baisse par rapport à juin 2021 (lorsqu’il était difficile de prendre l’avion à l’étranger), mais en hausse de 18 % par rapport à juin 2019.

L’occupation moyenne des hôtels était d’environ 68%, contre 52% en juin 2021 et 73% en juin 2019, selon l’association. Les chiffres les plus élevés ont été enregistrés à Eilat (environ 81%, soit une augmentation de 5% par rapport à 2019) et à Herzliya (environ 78%, à peine 2% de moins par rapport à juin 2019). À Tel Aviv, le taux d’occupation des chambres était de 72 %, soit une baisse de 16 % par rapport à juin 2019. Netanya, la seule ville côtière méditerranéenne à afficher une augmentation du taux d’occupation par rapport à juin 2019, était en hausse de 6 % cette année, à 69 %.

Selon la Israel Hotel Association, « la population israélienne continue à manifester sa confiance dans l’industrie hôtelière locale et grâce à cela, la tendance à la hausse des séjours hôteliers se poursuit ». La reprise du tourisme entrant est encore lente par rapport à 2019, mais nous prévoyons que le flux d’entrants augmentera de manière significative d’ici la fin de l’année. »

Le ministre du Tourisme Yoel Razvozov a déclaré dans un communiqué de presse : « Il est important de comprendre qu’après la [pandémie], l’industrie du tourisme n’aurait pas survécu à autre coup. » Il s’est félicité de la fin, dimanche, de l’opération Aube, un conflit militaire de trois jours entre Israël et le groupe terroriste palestinien du Jihad islamique dans la bande de Gaza, et a déclaré que cela permettrait de « préserver l’industrie du tourisme, afin qu’elle continue à apporter des revenus à l’économie israélienne. »

Le ministre du Tourisme Yoel Razvozov, à droite, avec Belinda Desoyo Lee Marcelo, le millionième touriste à visiter Israël en 2022, à l’aéroport Ben Gurion, le 10 juillet 2022. (Crédit : Ministère du Tourisme)

L’association hôtelière a déclaré qu’elle espérait un retour aux niveaux de 2019 d’ici 2023. La plupart des groupes hôteliers israéliens prévoient d’ajouter des chambres, avec un record de mises en chantier l’année dernière. Ces hôtels arriveront sur le marché à travers le pays au cours des deux prochaines années, le nombre de touristes devant atteindre l’objectif déclaré de 10 millions de touristes par an d’ici 2030.

En attendant, 1 007 300 Israéliens ont quitté le pays en juillet, la plupart d’entre eux voyageant par avion. Si l’on ajoute à cela les quelque 10 500 arrivées par jour en juillet (plus de 310 000 pour le mois), on comprend mieux l’engorgement de l’aéroport Ben Gurion, dont on a beaucoup parlé cet été.

Israël a rouvert ses frontières aux étrangers entièrement vaccinés en janvier, après les avoir interdites pendant la majeure partie de la pandémie. En mars, il a autorisé les touristes non vaccinés à entrer sur son territoire, et en mai, il a mis fin à tous les tests COVID pour les passagers à l’arrivée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...