Israël en guerre - Jour 234

Rechercher

La Hollande enregistre un pic sans précédent d’actes antisémites depuis le 7 octobre

Le Centre d'information et de documentation sur Israël a déclaré avoir documenté un nombre record de 379 actes antisémites en 2023, soit une augmentation de 245% par rapport à 2022

Les dégâts causés par une pierre lancée dans la fenêtre d'un foyer juif, aux Pays-Bas, le 26 octobre 2023. (Crédit : CIDI)
Les dégâts causés par une pierre lancée dans la fenêtre d'un foyer juif, aux Pays-Bas, le 26 octobre 2023. (Crédit : CIDI)

Le groupe de veille de l’antisémitisme de la communauté juive néerlandaise a déclaré avoir documenté un nombre record de 379 actes antisémites en 2023, dont la plupart se sont produits après le déclenchement de la guerre d’Israël contre le groupe terroriste palestinien du Hamas.

Le nombre de faits recensés en 2023 par le Centre d’information et de documentation sur Israël (CIDI), représente une augmentation de 245 % par rapport à 2022, qui avait également atteint un précédent record historique, avec 155 actes antisémites, a indiqué le groupe dans son rapport annuel publié mardi.

Sur les 379 incidents, la majorité des cas concernent des écrits ciblant des personnes juives, tels qu’un harcèlement en ligne ou des SMS, précise le rapport du CIDI. Il y a également eu 66 incidents « réels », c’est-à-dire survenus dans la rue, à la maison ou à l’école, dont trois agressions violentes. Les 34 autres incidents sont des actes de vandalisme antisémite.

« Le développement le plus inquiétant que nous observons concerne les écoles », a indiqué le CIDI dans un communiqué. « Le nombre d’incidents dans le système scolaire a été multiplié par cinq par rapport à l’année précédente. Les étudiants juifs sont victimes d’insultes, de menaces et de violences. »

Selon le CIDI, un lycéen non juif a menacé un lycéen juif avec un couteau dans le cadre d’un crime de haine antisémite.

En réaction à la publication du rapport, la fondation qui gère la célèbre maison d’Anne Frank à Amsterdam s’est inquiétée des répercussions de la guerre à Gaza sur la sécurité de la communauté juive. « Beaucoup de Juifs ne se sentent pas en sécurité », a mis en garde le musée. « Nous constatons que les Juifs sont tenus responsables de la politique et des actions d’Israël et qu’ils sont confrontés à des propos antisémites tenus par certains participants lors de manifestations. » Le musée cite en exemple l’inauguration, le mois dernier, du premier musée de la Shoah des Pays-Bas, lors de laquelle des « slogans antisémites » ont été scandés à des survivants. Le musée juge qu’il est « incompréhensible » que les Juifs soient rendus responsables de la guerre en cours. « Il n’y a pas d’excuse à la haine contre les Juifs », a-t-il insisté.

Le musée a dit observer également une montée de la haine aussi à l’égard des musulmans.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.