Rechercher

La hyène Ruti, renversée par une voiture près de Modiin, est morte

L'animal, dont la présence avait férocement divisé les résidents, était revenue deux fois dans le secteur après avoir été emmenée ailleurs, se nourrissant d'ordures

Une photo non-datée de Ruti la hyène, qui est morte renversée par une voiture aux abords de Modiin le 16 juillet 2022. (Crédit : Effie Cohen, bénévole auprès de l'Autorité israélienne de la nature et des parcs)
Une photo non-datée de Ruti la hyène, qui est morte renversée par une voiture aux abords de Modiin le 16 juillet 2022. (Crédit : Effie Cohen, bénévole auprès de l'Autorité israélienne de la nature et des parcs)

La hyène Ruti, qui vivait aux abords de Modiin, un haut-lieu de circulation automobile dans le centre du pays et qui était devenue une célébrité, a été renversée et tuée par une voiture dans l’apprès-midi de samedi, a annoncé l’Autorité de la nature et des parcs (INPA) dans la journée de dimanche.

Son cadavre a été retrouvé sur la Route 443, à proximité de la zone industrielle de Ligal.

Elle portait encore un transmetteur radio sur son collier.

La présence de Ruti avait été remarquée pour la première fois en 2017, alors que la hyène errait autour des ordures, à la recherche de nourriture. La ville s’était élargie sur son territoire naturel.

Elle avait séduit de nombreux fans à Modiin mais elle avait eu aussi beaucoup d’ennemis – ce qui avait entraîné un débat public féroce qui avait déterminé l’INPA à la capturer et à la relâcher ailleurs à deux occasions. Mais elle était revenue à chaque fois.

Au moment où l’Autorité avait pris la décision de l’emmener à l’extrême sud du pays, Ruti était parvenue à éviter toutes les tentatives de la capturer.

Afin de mieux connaître les hyènes et de contrer les légendes et autres rumeurs négatives à leur sujet, la Société de protection de la nature en Israël avait ouvert une page Facebook au nom de Ruti.

מזמן לא כתבתי לכם, אבל החלטתי שאת הפוסט המפרגן של Jonathan Meyrav אני חייבת לחלוק איתכם. בא לי לייסד תנועה לשיפור התדמית של הצבועים בישראל ???????? מה דעתכם??

Posted by ‎קהילת החברה להגנת הטבע בתל אביב מודיעין והסביבה‎ on Tuesday, August 3, 2021

Dimanche, la mort de la hyène a été annoncée sur la page et la Société de la protection de la nature a estimé dans ce triste faire-part que Ruti avait été un modèle pour les autres animaux sauvages qui vivent dans les villes.

« A notre grand regret, la ville a été plus forte qu’elle ne l’était », disait le post publié sur Facebook.

Posted by ‎קהילת החברה להגנת הטבע בתל אביב מודיעין והסביבה‎ on Sunday, July 17, 2022

Yariv Melichi, chargée du district du centre du pays au sein de l’INPA, a déclaré que « du suivi que nous avons assuré, nous savons que Ruti a eu des petits à au moins deux occasions et peut-être plus. Apparemment, en Israël, en 2022, l’espérance de vie d’une hyène, même si elle a l’expérience de l’espace urbain comme c’était le cas de Ruti, est de cinq à six ans. C’est très triste ».

Dans son milieu naturel, une hyène rayée comme Ruti peut vivre douze ans.

Le député de Kakhol lavan Alon Tal. (Crédit : Elad Malka)

Dans un blog du Times of Israel écrit en 2018, Alon Tal, un habitant de Moddin, activiste de l’environnement et député à la Knesset depuis 2021, avait écrit que « les humains choisissent de vivre sur des terres qui avaient toujours fourni un habitat aux grands mammifères. Compte-tenu des dimensions modestes d’Israël, nous devons apprendre à vivre ensemble – tout comme les anciens vivaient en harmonie avec un nombre beaucoup plus important d’espèces de prédateur qui comprenaient des lions, des guépards et des ours ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...