La juge suspendue dans les scandales des textos fait appel
Rechercher

La juge suspendue dans les scandales des textos fait appel

Ronit Poznansky-Katz a expliqué que la commission disciplinaire avait décidé de la suspendre même si l'Etat n'avait jamais lui-même réclamé son renvoi

La juge Ronit Poznansky-Katz quitte la Cour suprême de Jérusalem après avoir comparu devant les juges de la Cour suprême dans le cadre du processus disciplinaire contre elle, le 21 mars 2018. (Yonatan Sindel/Flash90)
La juge Ronit Poznansky-Katz quitte la Cour suprême de Jérusalem après avoir comparu devant les juges de la Cour suprême dans le cadre du processus disciplinaire contre elle, le 21 mars 2018. (Yonatan Sindel/Flash90)

La juge de la cour des magistrats de Tel Aviv qui avait été mise à l’écart pour avoir entretenu une communication éthiquement « inappropriée » avec le procureur de l’Etat dans l’affaire de corruption de Bezeq a fait appel dimanche de sa suspension devant la Haute cour de justice.

Ronit Poznansky-Katz a expliqué que la commission disciplinaire avait décidé de la suspendre même si l’Etat n’avait jamais lui-même réclamé son renvoi.

La commission disciplinaire avait voté à l’unanimité la mise à l’écart de Poznansky-Katz, au mois d’avril, après la fuite d’informations selon lesquelles elle avait coordonné ses jugements de placement en détention pour les suspects avec l’avocat de l’Autorité israélienne des Titres Eran Shacham-Shavit dans une série de textos personnels.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...