La Knesset approuve le retour de Litzman à la Santé
Rechercher

La Knesset approuve le retour de Litzman à la Santé

Le chef du parti YaHadout HaTorah sera vice-ministre et ne sera donc pas membre du cabinet, ce qui le déresponsabilise des actions liées au respect du Shabbat

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu,  à gauche, et son ministre de la Santé, Yaakov Litzman, au ministère de la Santé, à Jérusalem, le 20 mai 2015. (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO/Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à gauche, et son ministre de la Santé, Yaakov Litzman, au ministère de la Santé, à Jérusalem, le 20 mai 2015. (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO/Flash90)

La Knesset a adopté mercredi une loi permettant au chef du parti YaHadout HaTorah Yaakov Litzman de revenir au ministère de la Santé en tant que vice-ministre, tout en étant concrètement à la tête du ministère.

Soixante-deux députés ont voté en faveur de l’amendement de la loi fondamentale Le Gouvernement, pour permettre à un vice-ministre de détenir de facto l’autorité d’un ministre, sous l’autorité du Premier ministre. Cela permet à Litzman de retrouver ses fonctions, sous les ordres du Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Trente-huit députés se sont opposés à ce projet de loi lors de la troisième lecture. (Le vote avait été adopté en seconde lecture à 63 contre 37.)

Le projet de loi avait été soumis à une lecture préliminaire hier et a été accélérée grâce à une commission parlementaire pour que les deuxième et troisième lectures puissent avoir lieu aujourd’hui.

En novembre, Litzman avait démissionné de son poste de ministre de la Santé pour protester contre les travaux d’entretien de la voie ferrée qui avaient lieu pendant Shabbat. Depuis, les membres du gouvernement tentent de trouver un moyen de le ramener dans la coalition.

Le chef du parti YaHadout HaTorah avait été vice-ministre de la Santé sous l’autorité d’un ministre entre 2009 et 2013, et de nouveau en 2015. Les députés du parti évitent les postes ministérielles parce que la communauté ultra-orthodoxe est réticente à accorder de la légitimité à un État laïc.

Mais depuis une décision de la Haute cour en 2015, les vice-ministres ne peuvent pas remplir le rôle de ministre. Litzman avait alors obtenu un accord rabbinique pour intégrer le cabinet en tant que ministre de la Santé. Après sa démission le mois dernier, Netanyahu a récupéré son portefeuille. Litzman ne sera donc pas membre du cabinet et ne portera donc pas la responsabilité des actions liées au respect du Shabbat.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...