La Knesset autorise la police à détenir les corps de terroristes
Rechercher

La Knesset autorise la police à détenir les corps de terroristes

La loi, votée par 48 voix contre 10, entre en vigueur après que la Cour suprême a décidé que la pratique ne pouvait plus perdurer sans une législation explicite

Le président de la Knesset, Yuli Edelstein, lors d'un événement organisé par la Knesset en l'honneur de la police israélienne, le 5 janvier 2018 (Yitzhak Harari / Knesset)
Le président de la Knesset, Yuli Edelstein, lors d'un événement organisé par la Knesset en l'honneur de la police israélienne, le 5 janvier 2018 (Yitzhak Harari / Knesset)

La Knesset a adopté une loi mercredi autorisant la police à détenir les corps de terroristes palestiniens tués lors d’attaques terroristes.

La loi, qui a été votée par 48 voix contre 10, entre en vigueur après que la Cour suprême a décidé en décembre que la pratique ne pouvait plus perdurer sans une législation le permettant explicitement.

En vertu de la loi, les commandants de police de district pourront fixer des limites aux funérailles des terroristes ou détenir les corps des terroristes s’il y a une crainte que les funérailles puissent être utilisées afin d’inciter à commettre une attaque ou qu’elles fournissent une tribune pour faire l’éloge du terrorisme.

La loi affirme qu’au cours de ces dernières années, l’apologie du terrorisme et l’incitation à de nouvelles attaques ont été prononcées lors de cérémonies funéraires de terroristes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...