Rechercher

La liaison aérienne directe entre le Maroc et Israël débutera le 12 décembre

L'annonce intervient trois mois après le lancement de vols commerciaux d'Israël vers le Maroc, suivi de peu en août de la première visite officielle de Yaïr Lapid dans le royaume

Un avion de Royal Air Maroc s’apprête à atterrir à l'aéroport de Lisbonne, face au monument aux héros de la guerre d'Espagne, au premier plan, le 21 août 2019. (Crédit : AP Photo/Armando Franca)
Un avion de Royal Air Maroc s’apprête à atterrir à l'aéroport de Lisbonne, face au monument aux héros de la guerre d'Espagne, au premier plan, le 21 août 2019. (Crédit : AP Photo/Armando Franca)

La compagnie nationale Royal Air Maroc (RAM) a annoncé mardi le lancement d’une liaison aérienne reliant la capitale économique Casablanca à Tel Aviv, première ligne directe vers Israël, dix mois après la normalisation des relations entre les deux pays. 

Cette nouvelle liaison sera opérationnelle à compter du 12 décembre, a indiqué RAM dans un communiqué. Elle « répond aux attentes de la communauté marocaine établie en Israël qui entretient des liens forts avec son pays d’origine ».

« Elle vise aussi à permettre aux touristes, ainsi qu’aux femmes et hommes d’affaires, de se rendre au Maroc ou en Israël », est-il ajouté dans le communiqué relayé par l’agence de presse MAP.

La compagnie marocaine proposera trois vols par semaine, avant de passer « en peu de temps » à cinq. 

Cette annonce intervient trois mois après le lancement de vols commerciaux d’Israël vers le Maroc, suivi de peu en août de la première visite officielle du chef de la diplomatie israélienne Yaïr Lapid dans le royaume chérifien. 

Le Maroc est le quatrième pays arabe à avoir annoncé en 2020 la normalisation de ses relations avec Israël – après les Émirats arabes unis, Bahreïn et le Soudan – en contrepartie d’une reconnaissance américaine de sa « souveraineté » sur l’ancienne colonie espagnole du Sahara occidental. 

La communauté juive du Maroc, présente depuis l’Antiquité, est la plus importante d’Afrique du Nord (environ 3 000 personnes). Et près de 700 000 Israéliens d’ascendance marocaine ont souvent gardé des liens très forts avec leur pays d’origine.

Avant la pandémie de coronavirus, les quelque 50 000 à 70 000 touristes qui venaient chaque année d’Israël, pour beaucoup originaires du Maroc, devaient transiter par d’autres pays.

Le Maroc et Israël ont entretenu des relations officielles de 1993 à 2000, date du déclenchement de la seconde Intifada dans les Territoires palestiniens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...