La marine allemande a sauvé mardi 615 migrants au large de la Libye
Rechercher

La marine allemande a sauvé mardi 615 migrants au large de la Libye

Selon l'UNHCR, 9 495 migrants sont arrivés par la mer en Italie depuis le début de l'année

Illustration : Des migrants dans un bateau pendant une opération de sauvetage au large des côtes de la Sicile, le 14 septembre 2014. Illustration. (Crédit : Marine militaire italienne/AFP)
Illustration : Des migrants dans un bateau pendant une opération de sauvetage au large des côtes de la Sicile, le 14 septembre 2014. Illustration. (Crédit : Marine militaire italienne/AFP)

La marine allemande a annoncé mercredi avoir sauvé la veille au large de la Libye 615 migrants en détresse qui tentaient une traversée de la Méditerranée.

Selon les gardes-côtes italiens, qui coordonnent les opérations de secours au large de la Libye, le nombre total de migrants secourus mardi s’élève à 951, dont les 615 comptabilisés par la marine allemande, mais aussi 227 sauvés par la marine italienne.

Le navire de la marine allemande Frankfurt-am-Main a pris à son bord ces migrants repêchés à bord de quatre canots pneumatiques « en détresse » entre 09H30 et 19H00 mardi. Ils ont débarqué mercredi à 12H00 GMT dans le port italien de Pozzallo, en Sicile.

Selon le Haut commissariat aux réfugiés des Nations unies, 9 495 migrants sont arrivés par la mer en Italie depuis le début de l’année.

La moyenne des arrivées en Italie a été de 465 migrants par jour en 2014 et de 410 en 2015.

Avec le retour des beaux jours en Méditerrannée, les tentatives de traversées vers l’Europe depuis la Libye risquent de repartir à la hausse alors que l’essentiel des migrants passent actuellement par la mer Egée depuis la Turquie vers la Grèce (143 205 depuis le 1er janvier).

La Libye est plongée dans le chaos et livrée à des groupes armés depuis la chute de l’ex-dictateur Mouammar Kadhafi en 2011.

Cette instabilité profite aux trafiquants d’êtres humains et des milliers de migrants ont tenté de rejoindre l’Europe depuis ce pays, les côtes italiennes n’étant qu’à 300 kilomètres.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...