La mascotte du ministère de la Santé dénigrant la Chine fait son retour
Rechercher

La mascotte du ministère de la Santé dénigrant la Chine fait son retour

Mais la nouvelle vidéo mettant en scène le personnage de "Covid", qui vise à sensibiliser aux directives sanitaires, présente un contenu centré uniquement sur les Israéliens

Le ministère de la Santé a publié dimanche une vidéo humoristique de sensibilisation du public visant à encourager les Israéliens à obéir aux consignes pour prévenir la propagation du coronavirus.

Le clip met en scène « Covid, le demi-frère de Cupidon », un personnage qui est apparu pour la première fois dans une vidéo similaire publiée en août et qui a été rapidement retiré suite aux protestations du gouvernement chinois.

Dans le nouveau clip, Covid, un ange portant une toge et une chauve-souris attachée à son épaule, un clin d’œil à la source présumée de l’agent pathogène, adopte des comportements peu hygiéniques qui sont censés contribuer à la propagation du virus, tout en faisant des bons mots qui se moquent des Israéliens ne suivant pas les instructions.

« Il n’y a qu’en Israël qu’on pense l’attraper par le menton », dit-il en faisant remarquer le grand nombre de personnes qui portent leur masque sous le nez et la bouche.

Dans le cadre de la campagne nationale visant à stopper l’épidémie virale en cours, le ministère de la Santé a exhorté la population à respecter les consignes de distanciation et d’hygiène. Le ministre Yuli Edelstein, en particulier, a averti à plusieurs reprises que le respect des instructions sanitaires était un élément clé pour éviter la répétition d’un confinement national qui a été en vigueur plus tôt cette année.

Le ministère de la Santé avait publié une première campagne humoristique avec le personnage de « Covid » en août, mais l’a rapidement retirée après une plainte de Pékin.

Dans cette vidéo, Covid déclare qu’il est « made in China. Mais est-ce que je travaille bien ? ».

L’ambassade de Chine en Israël a déposé une plainte, incitant le ministère de la Santé à retirer la publicité de sa page Facebook, bien qu’elle soit toujours disponible sur YouTube et ailleurs.

Depuis des années, Israël s’efforce d’accroître considérablement ses échanges commerciaux avec la Chine, l’un des plus grands marchés du monde. Il maintient de bonnes relations avec Pékin, bien que ces derniers mois, il ait été confronté à la pression des États-Unis pour réduire ses relations, dans un contexte d’escalade de l’épreuve de force entre les États-Unis et la Chine.

Israël est confronté à une deuxième vague d’infections qui, au cours du week-end, a fait passer le bilan national au-delà de la triste barre des 1 000 morts et qui a atteint la semaine dernière un record de plus de 3 000 cas diagnostiqués en un seul jour.

Dimanche soir, il y avait 26 683 patients actifs en Israël, dont 447 étaient dans un état grave, et 127 sous respirateur. Le nombre de décès dus à la Covid-19, la maladie causée par le coronavirus, s’élevait à 1 012.

Depuis le début de la pandémie mondiale, il y a eu 130 157 cas confirmés de virus en Israël, dont 102 462 se sont rétablis.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...