La médaille de « Justes » pour la famille d’un couple parisien
Rechercher

La médaille de « Justes » pour la famille d’un couple parisien

Un descendant d'une famille juive hébergée par le couple a loué "une aide généreuse et miraculeuse. Dans l'ombre, les Peyrabout ont personnifié la résistance de l'humanisme"

Rafle du Vel d'Hiv plaque en face de la station de métro Bir-Hakeim (Crédit : CC BY SA 4.0)
Rafle du Vel d'Hiv plaque en face de la station de métro Bir-Hakeim (Crédit : CC BY SA 4.0)

Les descendants d’un couple parisien ont reçu mercredi à l’Hôtel de Lassay la médaille de Juste parmi les Nations décernée à Jean-Baptiste et Berthe Peyrabout, pour avoir caché plusieurs familles juives pendant la Deuxième Guerre mondiale, a constaté l’AFP.

Sous les ors de son logement de fonction, attenant à l’Assemblée nationale, le président de l’hémicycle François de Rugy a jugé qu’honorer les Peyrabout, « qui surent maintenir une flamme d’humanité et de dignité », était « un devoir ».

Les descendants du couple parisien ainsi que ceux de plusieurs familles hébergées à l’atelier, au domicile ou dans la villa des Peyrabout à Esbly (Seine-et-Marne) étaient présents, tout comme Pierre-François Veil, président du Comité français pour Yad Vashem, qui « œuvre pour la reconnaissance des ‘Justes’ en France ».

L’ambassadrice d’Israël en France Aliza Bin-Noun et le président de la Knesset Yuli-Yoel Edelstein, actuellement en visite en France, ont remis la distinction aux descendants des Peyrabout pour qui cette médaille « illustre les valeurs morales auxquelles ils [le couple Peyrabout] étaient attachés ».

Serge Kohn, le fils de Leja Wajnberg, cachée par Berthe Peyrabout après la rafle du Vél d’Hiv en 1942, a salué la « bienveillance » de cette dernière, sans qui « les efforts de maman auraient été vains. »

Un autre descendant d’une famille juive hébergée par le couple parisien a loué « une aide généreuse et miraculeuse. Dans l’ombre, les Peyrabout ont personnifié la résistance de l’humanisme », a-t-il ajouté.

Le titre de Juste parmi les Nations avait été décerné aux Peyrabout par Yad Vashem, l’Institut international pour la mémoire de la Shoah, le 26 juillet 2017.

La distinction accordée au couple parisien succède à celles décernées en 2013 et en 2015 à un couple limougeaud et trois Bordelais.

Selon le Comité français pour Yad Vashem, 4 055 Justes parmi les Nations avaient été reconnus pour la France au 1er janvier 2018, et 26 971 pour le monde.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...