La Nouvelle-Zélande suspend son aide à l’UNRWA après un rapport explosif
Rechercher

La Nouvelle-Zélande suspend son aide à l’UNRWA après un rapport explosif

Entre janvier et juin de cette année, Wellington a donné 1,6 million de dollars à l'agence onusienne des réfugiés palestiniens

Un Palestinien se trouve sur un pickup transportant un sac d'aide alimentaire fourni par l'UNRWA au sud de Gaza ville à Rafah, le 25 juin 2019. (Said Khatib/AFP)
Un Palestinien se trouve sur un pickup transportant un sac d'aide alimentaire fourni par l'UNRWA au sud de Gaza ville à Rafah, le 25 juin 2019. (Said Khatib/AFP)

Le gouvernement de Nouvelle-Zélande a suspendu le financement de l’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA).

Le financement est suspendu jusqu’à la publication d’un rapport prévu en octobre du Bureau des Services de surveillance interne des Nations unies sur des accusations qui pèsent contre l’agence, dont des comportements inappropriés, de la corruption, des liens avec des groupes terroristes, la prolongation du conflit israélo-palestinien et l’antisémitisme.

« Nous attendons que l’UNRWA coopère totalement avec l’enquête en cours et réagisse aux conclusions et aux recommandations du rapport », a déclaré le ministère des Affaires étrangères et du Commerce de la Nouvelle-Zélande dans un communiqué.

« Le ministre va revoir les conclusions du rapport une fois que l’enquête sera terminée, et ensuite, il fera des recommandations au ministère des Affaires étrangères sur un éventuel financement futur ».

Entre janvier et juin de cette année, la Nouvelle-Zélande a donné 1,6 million de dollars à l’UNRWA.

Le mois dernier, les Pays-Bas et la Suisse ont annoncé la suspension de financement pour l’UNRWA, a la suite d’un rapport explosif sur la corruption présumée aux plus hauts niveaux de l’organisation.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...