La pagayeuse juive australienne Jessica Fox médaillée d’or en canoë slalom
Rechercher

La pagayeuse juive australienne Jessica Fox médaillée d’or en canoë slalom

Son chrono - trois secondes seulement avant celui de la médaillée d'argent - fait d'elle la seule à avoir remporté une médaille dans les deux épreuves de canoë-kayak

L'Australienne Jessica Fox pose avec sa médaille d'or sur le podium suite à la finale de canoë aux Jeux Olympiques de Tokyo, au centre de canoë-Kayak Kasai, le 29 juillet 2021. (Crédit :  Charly TRIBALLEAU / AFP)
L'Australienne Jessica Fox pose avec sa médaille d'or sur le podium suite à la finale de canoë aux Jeux Olympiques de Tokyo, au centre de canoë-Kayak Kasai, le 29 juillet 2021. (Crédit : Charly TRIBALLEAU / AFP)

Jessica Fox, pagayeuse juive australienne, a remporté mercredi la médaille d’or dans une nouvelle épreuve olympique qui a été récemment ouverte aux femmes grâce notamment à ses plaidoyers.

Fox devient ainsi la toute première femme médaillée d’or dans l’épreuve du canoë slalom féminin aux Jeux Olympiques. Depuis longtemps des sportives – dont elle – réclamaient une épreuve féminine de canoë slalom – la discipline était jusque-là réservé aux hommes – aux Jeux olympiques de Tokyo.

Fox est considérée comme une prodige en kayak slalom et en canoë slalom. Mardi, elle a manqué la première place au kayak slalom, raflant la médaille de Bronze pour la deuxième fois d’affilée aux Olympiades. Alors qu’elle s’est alignée aux côtés de seulement huit athlètes au cours des deux épreuves, le chrono de Fox en canoë slalom de 105,04 secondes — trois secondes seulement avant la médaillée d’argent – lui a permis d’être la seule femme à remporter une médaille dans les deux disciplines.

La mère et entraîneuse juive de Fox, Myriam Jerusalmi, avait remporté la médaille de Bronze pour la France lors des Jeux olympiques de 1996 et son père, Richard Fox, avait pagayé sous les couleurs de la Grande-Bretagne et manqué de peu le podium lors des J.O de 1992.

« C’est vraiment dur de trouver les mots pour dire ce que je ressens », a déclaré Fox après avoir raflé la médaille d’or. « Mes parents ont été des modèles extraordinaires pour moi, une source d’inspiration incroyable, une source de soutien incroyable. Ils sont d’anciens athlètes olympiques – papa a raté l’or à cause d’une pénalité, maman a raté l’or, elle aussi, à cause d’une pénalité – je pense que nous avons tous été émus par ces pénalités et me voir gagner aujourd’hui, c’est une victoire pour eux. C’est une victoire pour toute notre famille. »

Jerusalmi a également évoqué son émotion face à la médaille d’or de sa fille. « J’ai été bouleversée quand elle a franchi l’arrivée », a-t-elle déclaré aux médias australiens. « Je ne suis pas comme ça habituellement mais aujourd’hui, je pense qu’il s’est passé quelque chose de vraiment très spécial. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...