La pénurie de nourriture due aux congés et à la chaleur
Rechercher

La pénurie de nourriture due aux congés et à la chaleur

Les épiciers affirment que les étagères sont vides à cause de la combinaison de peu de jours travaillés, la chaleur estivale, la maladie des récoltes

Illustration d'un homme faisant ses courses au supermarché (Crédit : Nati Shohat/Flash90)
Illustration d'un homme faisant ses courses au supermarché (Crédit : Nati Shohat/Flash90)

Les supermarchés du pays ont souffert de sévères pénuries de légumes, de volailles et d’œufs ces derniers jours, avec des épiciers indiquant que les étagères sont vides en raison de la saison des fêtes chaotiques, un été particulièrement chaud et des récoltes malades.

Les consommateurs ont affirmé que les produits dérivés de poulet ont pratiquement disparu des étagères ces dernières semaines, un problème qui serait lié au manque de jours travaillés pour faire fonctionner les abattoirs et récolter les œufs.

Cette année toutes les fêtes (Rosh Hashana, Yom Kippour et Souccot) ont eu lieu en milieu de semaine diminuant grandement le nombre de jours travaillés habituellement du mois précédent.

A cela s’ajoute un mois d’août particulièrement chaud qui a rendu difficile la pousse des tomates – le prix du légume ordinaire pouvait parfois atteindre les 16 shekels le kilo, soit 4 à 5 fois plus que le prix habituel.

Les récoltes ont également été malades la saison dernière et les épiciers affirment que les prix des concombres et des poivrons ont donc également augmenté.

Alors que l’approvisionnement est supposé revenir à la normale, la fin des congés devrait permettre à la production de volailles et des œufs de revenir à des prix à la normale d’ici quelques jours.

Pour les légumes, cela prendra un peu plus de temps, probablement quelques semaines, et que de nouveaux lots de légumes soient sur le marché.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...