Rechercher

La petite fille en rouge de la Liste de Schindler aide les petits réfugiés ukrainiens

Oliwia Dabrowska, aujourd'hui âgée de 32 ans dit voir son personnage emblématique en chaque enfant qu'elle rencontre et espère pouvoir inspirer d'autres personnes à agir

Oliwia Dabrowska à la frontière ukrainienne en 2022 et dans le film "La liste de Schindler" lorsqu'elle était enfant (Crédit: Instagram ; capture d'écran).
Oliwia Dabrowska à la frontière ukrainienne en 2022 et dans le film "La liste de Schindler" lorsqu'elle était enfant (Crédit: Instagram ; capture d'écran).

L’actrice polonaise qui a joué le rôle de la petite fille au manteau rouge dans le film « La liste de Schindler » a aidé des réfugiés Ukrainiens fuyant vers son pays, et dit espérer que son rôle emblématique de victime innocente de la guerre contribuera à attirer davantage l’attention sur le sort des réfugiés modernes.

Oliwia Dabrowska, aujourd’hui âgée de 32 ans, a participé à la célèbre scène du film sur la Shoah lorsqu’elle avait trois ans. Dans cette scène, Oskar Schindler, qui assiste à la dissolution du ghetto de Cracovie, remarque soudain une enfant qui marche dans la rue. Il est frappant de constater que le manteau rouge de la fillette est le seul élément de couleur de tout le film en noir et blanc. Plus tard dans le film, Schindler voit le corps brulé de la fillette sur un chariot.

Mme Dabrowska, qui vit à Cracovie, a expliqué vendredi au Washington Post que, lorsque la guerre a éclaté en Ukraine et que les réfugiés ont commencé à affluer dans le pays, elle a senti qu’elle devait se mobiliser. Elle a convaincu sa mère de l’accompagner pour faire du bénévolat à la frontière, et a passé des semaines à aider à mettre en relation des réfugiés avec des familles susceptibles de les accueillir, ainsi qu’à les conduire vers diverses destinations à travers le pays.

Plus de 5 millions d’Ukrainiens ont fui le pays depuis l’invasion de la Russie le 24 février, a indiqué vendredi l’agence des Nations unies pour les réfugiés. Près de six réfugiés ukrainiens sur dix – 2 867 241 à ce jour – sont arrivés en Pologne.

« J’ai décidé de transformer ma peur [de la guerre] en action, en aidant les gens », a-t-elle déclaré au Post.

Dabrowska travaille comme rédactrice et n’a pas fait de cinéma depuis son passage dans le film de Steven Spielberg, mais elle a dit que voir des enfants réfugiés avait réveillé en elle le souvenir de son jeune personnage.

« Il y avait et il y a toujours beaucoup d’enfants », a-t-elle déclaré, « et j’ai vu cette petite fille au manteau rouge dans chaque enfant ».

« Je me souviens de chaque personne, de chaque histoire. Et toutes ces histoires sont horribles et très, très tragiques. Et je ne pense pas que je les oublierai de toute ma vie – jamais », a-t-elle ajouté.

Pour aider à collecter des fonds, Dabrowska a choisi d’embrasser son célèbre rôle plus publiquement. Selon elle, la jeune fille symbolise l’espoir, l’innocence et la capacité à inspirer les gens à faire le bien – comme elle l’a fait dans le film pour Schindler, le membre du parti nazi qui a ensuite sauvé plusieurs centaines de Juifs en les employant dans son usine.

« J’ai pensé que, grâce à ce symbole, je pourrais parler à plus de gens, je pourrais impliquer plus de gens – des gens qui ne me connaissent pas en tant que moi, mais qui savent que j’ai joué cette petite fille au manteau rouge », a-t-elle déclaré.

« Il n’y a rien de plus important que d’aider les réfugiés », a déclaré Dabrowska. « C’est désormais mon objectif principal. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...