Israël en guerre - Jour 139

Rechercher

La rencontre entre Netanyahu et Musk est confirmée

Des amis juifs du milliardaire ont aidé à organiser la rencontre face aux critiques croissantes ; Musk : la réunion "concerne l'IA, pas la DL ayant laissé tomber le 'A'"

À gauche : le Premier ministre Benjamin Netanyahu dirigeant une réunion du cabinet, au Bureau du Premier ministre, à Jérusalem le 10 septembre 2023 ; à droite : Elon Musk quittant le Phillip Burton Federal Building et le United States Court House, à San Francisco, le 24 janvier 2023. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90 ; Benjamin Fanjoy/AP Photo/Dossier)
À gauche : le Premier ministre Benjamin Netanyahu dirigeant une réunion du cabinet, au Bureau du Premier ministre, à Jérusalem le 10 septembre 2023 ; à droite : Elon Musk quittant le Phillip Burton Federal Building et le United States Court House, à San Francisco, le 24 janvier 2023. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90 ; Benjamin Fanjoy/AP Photo/Dossier)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu rencontrera bien Elon Musk lors de son voyage à San Francisco la semaine prochaine, a confirmé jeudi le bureau du Premier ministre.

Netanyahu visitera la Silicon Valley avant de se rendre à New York pour s’exprimer devant l’Assemblée générale des Nations unies et rencontrer le président américain Joe Biden en marge de celle-ci.

La rencontre avec Musk intervient alors que ce dernier est accusé d’avoir amplifié l’antisémitisme sur sa plateforme de réseaux sociaux X – anciennement Twitter – et qu’il est en conflit avec l’Anti-Defamation League (ADL).

Le Washington Post, citant cinq personnes familières avec la situation, a déclaré que la réunion prévue faisait partie d’une « campagne menée par les amis et alliés juifs de Musk, ainsi que par les dirigeants de sa société de réseaux sociaux, pour éviter la controverse grandissante ».

Elon Musk au salon Vivatech des start-ups high-tech et de l’innovation au parc des expositions de la Porte de Versailles, à Paris, le 16 juin 2023. (Crédit : Alain Jocard/AFP)

En réponse, Musk a tweeté : « Cette discussion a été planifiée il y a plusieurs semaines et porte sur l’IA, pas sur la Defamation League (ils ont laissé tomber le ‘A’). »

Les Israéliens de San Francisco ont déclaré qu’ils avaient l’intention de protester contre la réunion.

« Il est profondément troublant que Benjamin Netanyahu, dirigeant du seul État juif au monde, traverse l’Amérique pour demander conseil et soutien à une personne notoirement connue pour permettre des discours de haine contre les Juifs », a déclaré Offir Gutelzon, entrepreneur high-tech israélien de la Silicon Valley, au Washington Post.

Lors de sa visite aux États-Unis, Netanyahu sera probablement confronté à des manifestations d’Israéliens opposés à la refonte du système judiciaire de son gouvernement.

Des Israéliens manifestant devant l’hôtel du ministre de la Défense Yoav Gallant, à New York, le 28 août 2023. (Crédit : Danny Tanenbaum, Amnon Shmi/UnXeptable)

L’article note que le gouvernement de Netanyahu avait contribué à désamorcer une précédente controverse sur l’antisémitisme en mai, lorsque Musk s’en est pris au philanthrope et survivant de la Shoah George Soros.

Musk avait alors déclaré que Soros « haïssait l’humanité » et avait comparé le philanthrope à un méchant de bande dessinée. Le ministère des Affaires étrangères, l’ADL et d’autres organisations juives ont déclaré que ces commentaires attisaient l’antisémitisme, bien que le ministre des Affaires étrangères Eli Cohen ait par la suite désavoué la déclaration de son bureau.

Le ministre des Affaires de la Diaspora, Amichaï Chikli, avait pris la défense de Musk à l’époque. « En tant que ministre israélien chargé de la lutte contre l’antisémitisme, je tiens à préciser que le gouvernement israélien et la grande majorité des citoyens israéliens considèrent Elon Musk comme un entrepreneur extraordinaire et un modèle à suivre ».

« Critiquer Soros – qui finance les organisations les plus hostiles au peuple juif et à l’État d’Israël – est tout sauf de l’antisémitisme, bien au contraire ! », avait écrit Chikli sur Twitter.

Le ministre des Affaires de la Diaspora Amichaï Chikli s’exprimant lors du Forum mondial de l’AJC, à Tel Aviv, le 14 juin 2023. (Crédit : Miriam Alster/FLASH90)

Soros est un milliardaire et un survivant de la Shoah qui soutient des causes progressistes et qui est souvent la cible de théories du complot antisémites.

Musk est devenu très controversé depuis qu’il a pris le contrôle de Twitter, qu’il a ensuite rebaptisé X, et a été accusé d’amplifier les discours de haine et d’antisémitisme.

L’ADL a constaté une nette augmentation des contenus racistes, antisémites et homophobes et du harcèlement depuis que Musk a racheté la plateforme l’année dernière et qu’il a rétabli les comptes extrémistes interdits par l’ancienne direction.

La querelle s’est envenimée, Musk accusant l’ADL de mener un boycott publicitaire de X.

La semaine dernière, Musk a demandé à ses followers s’il devait interroger la plateforme sur le hashtag #BanTheADL, adopté ces derniers jours par les nationalistes blancs et d’autres groupes d’extrême droite.

Musk avait déjà « aimé » le tweet de Keith Woods, un nationaliste blanc irlandais qui se décrit lui-même comme un « antisémite enragé », qui avait lancé le hashtag.

Il a ensuite menacé de poursuivre l’organisation en justice pour des milliards de dollars, accusant l’ADL d’essayer de détruire la plateforme en encourageant un boycott publicitaire à son encontre.

Le directeur-général de l’ADL, Jonathan Greenblatt, a nié que le groupe menait un boycott publicitaire de X, mais a averti que Musk répandait des « tropes séculaires » en blâmant les Juifs pour l’antisémitisme et « s’engageait en ligne avec des utilisateurs qui épousent l’antisémitisme et la haine ».

Netanyahu a rencontré et parlé avec Musk à plusieurs reprises ces dernières années, le louant avec effusion.

En 2018, il avait qualifié le propriétaire de Tesla et de SpaceX de « génie » et « d’homme de vision, peut-être le plus grand visionnaire technologique de notre temps. »

En juin, Netanyahu avait également annoncé qu’il mettait en place une équipe chargée de formuler la politique d’Israël en matière d’intelligence artificielle (IA), après des conversations avec Musk et le PDG d’OpenAI, Sam Altman. Netanyahu a déclaré vouloir faire d’Israël un leader mondial en matière d’IA.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.