La société du réservoir d’ammoniac de Haïfa fait appel de l’ordre de vidange
Rechercher

La société du réservoir d’ammoniac de Haïfa fait appel de l’ordre de vidange

Haïfa Group affirme que la décision de fermer l’installation en raison de son danger présumé a été le résultat d’une campagne “démagogue” pour “répandre la peur dans la population”

La zone industrielle de Haïfa. Le réservoir d'ammoniac est visible sur la jetée, à droite. (Crédit : Shay Levy/Flash90)
La zone industrielle de Haïfa. Le réservoir d'ammoniac est visible sur la jetée, à droite. (Crédit : Shay Levy/Flash90)

La société qui possède le réservoir d’ammoniac controversé de Haïfa a fait appel mercredi d’un ordre de la cour qui exigeait de vider le réservoir, de crainte qu’il ne s’effondre et ne tue des dizaines de milliers de personnes.

Dimanche, la cour des affaires locales de Haïfa avait donné à 10 jours à Haïfa Group, un producteur d’engrais qui gère le réservoir, pour vider et fermer le réservoir.

Dans son appel, l’entreprise a fustigé la municipalité « démagogue » de Haïfa, qui tente de « répandre la peur dans la population ».

Cet appel représente une volte-face de l’entreprise, qui avait déclaré dimanche dans un communiqué à la suite du jugement que « la compagnie respectera la décision de la cour ».

Haïfa Group a également affirmé que vider le réservoir d’ammoniac « éliminera les opérations de tous les secteurs industriels », et portera un sérieux coup à l’économie locale.

Yona Yahav, le maire de Haïfa, et le professeur Ehud Keinan, pendant une conférence de presse à la mairie de la ville après la publication d'un rapport sur les dangers posés par un réservoir d'ammoniac, le 31 janvier 2017. (Crédit : Flash90)
Yona Yahav, le maire de Haïfa, et le professeur Ehud Keinan, pendant une conférence de presse à la mairie de la ville après la publication d’un rapport sur les dangers posés par un réservoir d’ammoniac, le 31 janvier 2017. (Crédit : Flash90)

La municipalité de Haïfa a déclaré que Haïfa Group « ignorait la décision de la cour » et a appelé le gouvernement « à se tenir aux côtés des habitants de Haïfa et des villes de la baie de Haïfa, et de ne pas permettre à Haïfa Groupe de ridiculiser les habitants. »

Yona Yahav, le maire de Haïfa, a appelé mardi sur Facebook la société à « cesser de menacer » la ville et ses habitants, faisant apparemment référence aux déclarations précédentes de Haïfa Group sur les effets économiques de la fermeture du réservoir d’ammoniac sur la ville et ses environs.

La décision de dimanche faisait suite à un ordre judiciaire de fermeture temporaire du réservoir d’ammoniac émis la semaine dernière.

La municipalité de Haïfa avait soumis cette demande de fermeture du réservoir d’ammoniac à la cour suite à la publication il y a deux semaines d’un rapport qu’elle avait commandé, et qui a conclu que l’ammoniac présent dans le port de la ville posait un risque grave à la population.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...