La Suisse tire le portrait d’Einstein sur la plus petite pièce d’or au monde
Rechercher

La Suisse tire le portrait d’Einstein sur la plus petite pièce d’or au monde

La plus petite pièce d’or au monde a été frappée du côté face du célèbre portrait du physicien juif helvetico-américain Albert Einstein tirant la langue

Le célèbre portrait du physicien juif helvetico-américain Albert Einstein tirant la langue frappé par la Suisse sur la plus petite pièce d’or au monde. (Crédit : Swissmint / Benjamin Zurbriggen via AP)
Le célèbre portrait du physicien juif helvetico-américain Albert Einstein tirant la langue frappé par la Suisse sur la plus petite pièce d’or au monde. (Crédit : Swissmint / Benjamin Zurbriggen via AP)

Swissmint, entreprise publique qui frappe la monnaie suisse, a annoncé avoir créé la plus petite pièce d’or au monde. Celle-ci, pièce de collection, est frappée du côté face du célèbre portrait du physicien juif helvetico-américain Albert Einstein tirant la langue. Elle porte du côté pile une croix helvétique, la mention de l’année 2020, le mot « Helvetia » et l’indication de l’alliage or « AU 999,9 ».

D’un poids de 0,063 g (1/500e d’once d’or) et d’un diamètre de 2,96 mm, il s’agit d’une pièce d’une valeur nominale d’un quart de franc suisse (0,23 €).

La pièce, tirée à seulement 999 exemplaires, sera vendue 199 francs (186 €) avec une loupe et une lampe afin que les acheteurs puissent voir le portrait du physicien – invisible à l’oeil nu.

Albert Einstein a vécu principalement en Suisse de 1895 à 1914. Il a obtenu la nationalité helvète en 1901, après avoir été Allemand et apatride. Il a par la suite obtenu la double nationalité helvético-américaine.

Albert Einstein, entouré par le Dr Aydelotte et sa femme, à Princeton, le 14 mars 1951. (Crédit: autorisation de Nate D. Sanders)

Il s’est longtemps intéressé à la religion juive et à la question du sionisme. Il est l’un des pères fondateurs de l’Université hébraïque de Jérusalem, qui détient le plus important fonds au monde de documents sur lui.

Il s’agit pour la plupart de feuilles de calculs mathématiques datant de la fin des années 40, mais aussi de lettres adressées à des collaborateurs et d’écrits plus personnels.

Albert Einstein a été gouverneur non-résident de l’Université hébraïque de Jérusalem jusqu’à sa mort en 1955.

Dans son testament, il a légué à l’Université tous ses écrits et son patrimoine intellectuel, y compris le droit à l’utilisation de son image, dont celle de sa fameuse photo en train de tirer la langue.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...