Rechercher

La tombe de Toutankhamon pourrait cacher la légendaire Néfertiti, dit un archéologue

Des hiéroglyphes cachés indiquent que le jeune roi égyptien avait enterré sa belle-mère des années auparavant dans une chambre adjacente de la tombe, derrière un faux mur

Cette photo prise le 29 septembre 2015 montre le sarcophage doré du roi Toutankhamon dans sa chambre funéraire à la Vallée des Rois, près de Louxor, à 500 kilomètres au sud du Caire. (Crédit : AFP / Khaled DESOUKI)
Cette photo prise le 29 septembre 2015 montre le sarcophage doré du roi Toutankhamon dans sa chambre funéraire à la Vallée des Rois, près de Louxor, à 500 kilomètres au sud du Caire. (Crédit : AFP / Khaled DESOUKI)

Les hiéroglyphes cachés découverts dans la tombe du roi égyptien Toutankhamon ont renforcé la théorie selon laquelle la reine Néfertiti est enterrée dans un complexe adjacent caché, a estimé un expert mondial en la matière.

La beauté légendaire Néfertiti était l’épouse et la reine du roi Akhénaton. Elle est morte en 1330 avant l’ère commune.

Le fils d’Akhénaton, Toutankhamon, est devenu roi à l’âge de 10 ans, mais est mort neuf ans plus tard, en 1324 avant l’ère commune. Des tests ADN effectués sur des restes anciens ont montré que la mère de Toutankhamon était une autre femme trouvée dans la tombe d’Amenhotep II, faisant de Néfertiti sa belle-mère.

Nicholas Reeves, ancien conservateur au département des antiquités égyptiennes du British Museum, a déclaré lundi au journal britannique The Guardian que la mort inattendue de Toutankhamon à un âge précoce avait nécessité la recherche rapide d’un endroit pour l’enterrer.

Il suggère que les Égyptiens ont choisi une antichambre d’un tombeau beaucoup plus grand « préparé et toujours occupé par » Néfertiti.

Reeves a déclaré que sa théorie était étayée par des recherches récentes sur les hiéroglyphes de la tombe de Toutankhamon décrivant son enterrement qui, selon lui, ont été peints par-dessus d’autres graphiques montrant Toutankhamon en train d’enterrer Néfertiti.

Photo d’illustration : Le sarcophage du célèbre roi égyptien Toutankhamon tel qu’il est présenté dans la vallée des Rois de Louxor, le 1er avril 2016 (Crédit : AP Photo/Amr Nabil)

Les découvertes ont été trouvées dans des cartouches, des hiéroglyphes spéciaux qui incluent des noms royaux, sur le mur nord de la tombe. Les dessins sont légendés comme montrant Ay, le successeur de Toutankhamon, effectuant le rituel « d’ouverture de la bouche » sur la momie de Toutankhamon.

Mais Reeves a déclaré que le profil du visage de la figure identifiée comme étant Ay ressemble en fait beaucoup à celui des représentations officielles de Toutankhamon, tandis que celui de la momie « porte les traits indiscutables de Néfertiti. »

« Un examen attentif des cartouches d’Ay révèle des traces claires et sous-jacentes d’un nom antérieur – celui de Toutankhamon. Dans sa version originale, cette scène avait montré Toutankhamon accomplissant le rituel funéraire pour le propriétaire initial du tombeau, son prédécesseur immédiat… Néfertiti. »

« De toute évidence, la scène avait commencé sa vie comme un enregistrement de Toutânkhamon officiant à l’enterrement de son prédécesseur », a déclaré Reeves.

« Je peux maintenant montrer que, sous les cartouches d’Ay, se trouvent des cartouches de Toutankhamon lui-même, ce qui prouve que cette scène montrait à l’origine Toutankhamon enterrant son prédécesseur, Néfertiti. Vous n’auriez pas eu cette décoration dans la tombe de Toutankhamon », a-t-il déclaré.

Le buste de la reine Néfertiti, vieux de 3300 ans découvert en Égypte en 1912 (Crédit : Capture d’écran YouTube)

« La tombe de Toutankhamon nous a toujours laissés perplexes en raison de sa forme étrange. Elle est très petite et ne correspond pas à ce que l’on attend d’un roi », a-t-il déclaré.

Selon lui, la tombe de Néfertiti pourrait se trouver au-delà de l’un des murs de la chambre de Toutankhamon, mais son entrée a été camouflée par un mur de la pièce.

George Ballard, spécialiste du radar et enquêteur géophysique, a déclaré au Guardian que, selon lui, les découvertes suggèrent que le mur nord de la tombe de Toutankhamon est faux, mais décoré pour correspondre aux autres murs qui sont taillés dans la pierre naturelle.

« Mais s’il y a une structure, cela signifie que quelqu’un l’a construite, et vous ne construisez pas des choses dans la Vallée des Rois sans intention », a-t-il déclaré.

Des experts en balayage radar scrutent un mur de la chambre funéraire du roi Toutânkhamon dans sa tombe de la Vallée des Rois à Louxor, en Égypte, le 1er avril 2016. (Crédit : AP Photo/Amr Nabil)

La tombe de Toutankhamon a été découverte par l’archéologue britannique Howard Carter en 1922, presque intacte, contenant son sarcophage doré et un magot d’autres objets.

En 2015, Reeves a affirmé que l’imagerie à haute résolution du tombeau de Toutankhamon a trouvé des lignes sous les surfaces plâtrées des murs suggérant des portes cachées, bien que les résultats aient été contestés.

Cependant, des études plus récentes utilisant l’imagerie thermique et l’analyse de la croissance des moisissures confirment sa théorie, a déclaré Reeves.

Les nouvelles preuves sont incluses dans le livre de Reeves The Complete Tutankhamun, dont la sortie est prévue en octobre.

Dans son livre, Reeves cite d’autres exemples de chambres funéraires dans lesquelles des tombes plus grandes ont été découvertes derrière des murs cachés.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...