La veuve d’Eli Cohen met en doute une information russe sur sa dépouille
Rechercher

La veuve d’Eli Cohen met en doute une information russe sur sa dépouille

Nadia Cohen dit n'avoir aucune nouvelle information malgré un article sur un site web arabe disant que les soldats russes en Syrie recherchent intensivement son lieu d'inhumation

Cette photo non datée montre l'espion israélien Eli Cohen, en Syrie, portant une montre-bracelet récupérée par le Mossad en 2018. (Bureau du Premier ministre)
Cette photo non datée montre l'espion israélien Eli Cohen, en Syrie, portant une montre-bracelet récupérée par le Mossad en 2018. (Bureau du Premier ministre)

La veuve de l’espion israélien Eli Cohen qui a été exécuté, a mis en doute dimanche une information selon laquelle des soldats russes recherchent sa dépouille en Syrie.

« Ce n’est pas une confirmation de ce qui va vraiment se passer », a déclaré Nadia Cohen dimanche lors d’une interview avec la Treizième chaîne. « Je suis heureuse qu’Eli soit mentionné à la télévision, mentionné par de hauts fonctionnaires ».

Les commentaires de Mme Cohen font suite à un article paru sur le site d’information arabe Ray Al-Youm, selon lequel, ces derniers jours, les soldats russes en Syrie ont intensifié leurs efforts pour retrouver les restes de l’espion.

La dépêche indique que les soldats ont exhumé des tombes dans le cimetière du camp de réfugiés de Yarmouk et fouillé des grottes autour de Damas, suite à la « pression incessante » d’Israël.

Le président Reuven Rivlin et Nadia Cohen, lors d’une cérémonie marquant le 50e anniversaire de la mort du super-espion du Mossad Eli Cohen, le 18 mai 2015. (Haim Zach/GPO)

Mme Cohen a déclaré que cette information était porteuse d’“espoir”, mais qu’elle n’avait reçu aucune précision de la part du gouvernement israélien.

« Cela n’a pas été au premier plan de leurs préoccupations pendant des décennies », a-t-elle déclaré, faisant référence aux dirigeants israéliens. « Il y a de la joie, de la tristesse et de la peur, et je me demande pourquoi seulement maintenant ? »

L’analyste militaire de la Treizième chaîne, Alon Ben-David, a spéculé que le Premier ministre Benjamin Netanyahu aimerait accomplir cela avant les élections israéliennes du 23 mars.

Eli Cohen a infiltré les plus hauts niveaux de la direction politique de la Syrie dans les années précédant la guerre des Six Jours de 1967, et les informations qu’il a obtenues auraient joué un rôle clé dans le succès stupéfiant d’Israël dans cette guerre.

L’espion du Mossad Eli Cohen, exécuté en Syrie en 1965. (Israël GPO)

Il a été jugé et exécuté par le gouvernement syrien pour espionnage le 18 mai 1965, après avoir réussi à infiltrer le gouvernement syrien sous le pseudonyme de Kamel Amin Thaabet pendant quatre ans.

Le corps de Cohen n’a pas été restitué par la Syrie, malgré des décennies d’appels de sa famille. Israël a demandé l’aide de la Russie dans cet effort, en vain jusqu’à présent.

Le reportage a été publié peu après la diffusion par les médias d’État russes de ce qu’ils considèrent comme des images inédites de Cohen à Damas dans les années 1960, quand il était un agent israélien actif.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...