La vitrine du Musée de la Shoah du Nouveau-Mexique brisée par un vandale
Rechercher

La vitrine du Musée de la Shoah du Nouveau-Mexique brisée par un vandale

La vitrine présentait une grande photo d'une marche pour les droits civils ; l'incident s'est produit lors des funérailles du représentant de la Géorgie John Lewis

Le musée de l'Holocauste du Nouveau-Mexique dans le centre-ville d'Albuquerque. (Google maps)
Le musée de l'Holocauste du Nouveau-Mexique dans le centre-ville d'Albuquerque. (Google maps)

JTA – La vitrine du Musée de l’Holocauste et de l’Intolérance du Nouveau-Mexique dans le centre-ville d’Albuquerque a été cassée dans un acte de vandalisme.

L’incident a eu lieu lors des funérailles du représentant de la Géorgie, John Lewis, le 30 juillet. La vitrine du musée présentait un poster du début des années 1960 d’une grande photo d’une marche pour les droits civiques.

Le directeur du musée ne pense pas qu’il s’agisse d’une coïncidence.

Le directeur exécutif Leon Natker a déclaré au Albuquerque Journal que le vandalisme « montre bien pourquoi il est nécessaire d’avoir ce musée – pourquoi maintenant, plus que jamais, ce type d’institution culturelle est nécessaire dans notre dialogue actuel ».

Le logo du musée indique qu’il s’agit « d’éliminer la haine et l’intolérance de chaque esprit à la fois ».

Fermé pour rénovation au moment de l’attaque, le musée doit rouvrir le 1er septembre.

Le remplacement de la vitrine coûtera environ 1 000 dollars. Suite à l’attaque, le musée tente également de réunir 2 000 dollars pour améliorer la sécurité.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...