Israël en guerre - Jour 147

Rechercher

L’Allemagne crée une commission d’historiens sur les attentats des JO de Munich

Les autorités allemandes et les proches des victimes s'étaient entendus l'an dernier, après de longues négociations, sur le versement d'une indemnisation de 28 millions d'euros

Les parents des victimes du massacre de Munich arrivant à l'aéroport de Lod pour un service commémoratif, avant les processions funéraires dans les cimetières locaux, en septembre 1972. (Crédit : Bureau de presse du gouvernement)
Les parents des victimes du massacre de Munich arrivant à l'aéroport de Lod pour un service commémoratif, avant les processions funéraires dans les cimetières locaux, en septembre 1972. (Crédit : Bureau de presse du gouvernement)

Le gouvernement allemand a annoncé vendredi la création de la commission d’experts promise pour faire la lumière sur les défaillances autour de l’attentat des Jeux Olympiques de Munich de 1972, qui ont causé la mort de onze athlètes israéliens.

La mise en place de cette commission avait été décidée l’an dernier dans le cadre d’un accord conclu avec les familles des victimes, cinq décennies après la prise d’otages meurtrière et la controverse qui a suivi sur l’action des forces de sécurité allemandes.

« C’est une honte que ces questions atroces soient restées si longtemps en suspens. Nous avons manqué d’explication, de remise en question, de transparence et de responsabilité », a déclaré la ministre allemande de l’Intérieur Nancy Faeser dans un communiqué.

En collaboration avec l’Institut d’histoire contemporaine de Munich-Berlin (IfZ), huit chercheurs doivent mener une « évaluation scientifique complète des événements » du 5 septembre 1972 et documenter la mémoire de l’attentat.

« Nous saluons le fait que les archives deviennent accessibles et qu’une commission d’historiens soit mise en place », a réagi Ankie Spitzer, veuve de l’escrimeur Andrei Spitzer décédé dans l’attaque, citée dans le communiqué.

Le commando palestinien « Septembre noir » s’était infiltré dans le village olympique de Munich et avait tué deux athlètes israéliens avant de prendre en otage neuf autres. Des négociations ratées avec les services de sécurité ouest-allemands suivies d’une intervention policière s’étaient terminés par la mort de tous les otages et d’un policier.

Outre la mise en place de cette commission, les autorités allemandes et les proches des victimes s’étaient entendus l’an dernier, après de longues négociations, sur le versement d’une indemnisation de 28 millions d’euros.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.