L’AP travaille avec le Shin Bet pour empêcher des représailles du Hamas en Israël
Rechercher

L’AP travaille avec le Shin Bet pour empêcher des représailles du Hamas en Israël

Majed Faraj affirme que l’AP ne “permettra pas” de vengeance du Hamas en Cisjordanie après l’assassinat de Mazen Foqaha à Gaza vendredi

Des membres des forces de sécurité de l'Autorité palestinienne à Jéricho, en Cisjordanie, le 25 janvier 2017. Illustration. (Crédit : Flash90)
Des membres des forces de sécurité de l'Autorité palestinienne à Jéricho, en Cisjordanie, le 25 janvier 2017. Illustration. (Crédit : Flash90)

Le directeur de l’agence de renseignement de l’Autorité palestinienne (AP) a déclaré que l’AP allait travailler à empêcher toute attaque de représailles d’agents du Hamas en Cisjordanie contre des cibles israéliennes, suite au récent assassinat de l’un des dirigeants du groupe terroriste.

« Nous ne permettrons pas que la Cisjordanie serve de base à tout type de réponse », a déclaré Majed Faraj dans un entretien au quotidien allemand Der Spiegel, cité par la Dixième chaîne.

Faraj a ajouté que les services de renseignement palestiniens travaillaient avec le Shin Bet israélien pour assurer que le Hamas ne puisse pas se venger de la mort de Mazen Foqaha, conformément aux accords de sécurité entre l’AP et Israël.

« Personne n’est autorisé à violer ces accords, quoi qu’il arrive », a-t-il déclaré.

Mazen Foqaha à sa libération après l'accord Shalit, en 2011. (Crédit : capture d'écran Twiter)
Mazen Foqaha à sa libération après l’accord Shalit, en 2011. (Crédit : capture d’écran Twiter)

Foqaha, un commandant terroriste du Hamas libéré en 2011 dans le cadre de l’accord Shalit, a été abattu vendredi à Gaza, dans le parking de son immeuble.

Bien que ni Israël, ni une autre organisation, n’ait revendiqué l’assassinat de Foqaha, le Hamas accuse Israël du meurtre et a promis de se venger.

Les responsables militaires israéliens ont suggéré cette semaine que le Hamas tenterait de se venger en passant par ses agents en Cisjordanie plutôt que dans la bande de Gaza, pour organiser un attentat en Israël.

« Le Hamas et sa [branche armée] tiennent [Israël] et ses collaborateurs pour responsable de ce crime méprisable […]. [Israël] sait que le sang des combattants n’est pas versé en vain et le Hamas saura comment agir », a déclaré le groupe terroriste dans un communiqué cité par Reuters après la mort de Foqaha.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...