Israël en guerre - Jour 251

Rechercher

L’Australie va interdire des plans de travail israéliens liés à des silicoses

Les fabricants de ces comptoirs en marbre risquent des maladies pulmonaires à long-terme suite à l'inhalation de particules de poussière

Un homme en train de travailler un plan de travail caesarstone. (Capture d'écran :  YouTube ; Used in accordance with Clause 27a of the Copyright Law)
Un homme en train de travailler un plan de travail caesarstone. (Capture d'écran : YouTube ; Used in accordance with Clause 27a of the Copyright Law)

L’Australie devrait interdire les importations de Caesarstone, un matériau de plan de travail utilisé dans les foyers et développé en Israël qui est lié à une augmentation de l’incidence des cas de silicose, une maladie irréversible des poumons, chez ceux qui le travaillent.

La silicose peut être contractée en inhalant des particules de poussière de silice produites pendant la construction – comme lors de la découpe à sec des matériaux, une méthode typique utilisée pour les plans de travail dans les cuisines et dans les salles de bain.

Mardi, les ministres responsables de la santé sur le lieu de travail et de la sûreté ont convenu, à l’unanimité, d’amorcer un plan d’interdiction temporaire des importations du produit.

« Le nombre d’Australiens atteints de silicose ne cesse d’augmenter », a commencé le ministre des relations sur le lieu de travail fédéral Tony Burke au micro d’une radio locale. « C’est une partie de la cause. Si on pouvait facilement réguler les choses, nous n’envisagerions pas une interdiction totale ».

L’Australie serait le premier pays à interdire le produit même si la Nouvelle-Zélande a fait savoir qu’elle examinait la possibilité d’une initiative similaire.

Cette décision a suivi la menace, par un syndicat puissant de construction, d’interdire l’usage du Caesarstone, sa fabrication et son importation à l’horizon 2024 de manière indépendante, si le gouvernement devait ne pas intervenir lui-même.

Les importations australiennes de ce matériau, qui est considéré comme une alternative moins onéreuse au marbre et au granit, représentent 18% des revenus de Caesarstone, soit 116 millions de dollars, a fait savoir le quotidien économique israélien Calcalist.

Vue aérienne de l’usine de Caesarstone près de l’amphithéâtre romain de Césarée. (Crédit :Wikipedia/Oyoyoy; CC BY-SA 3.0)

Répondant au plan australien d’interdiction de ses produits, Caesarstone, dont le siège se trouve dans la ville côtière de Césarée, a indiqué à Calcalist que l’entreprise « présente ses excuses à tous ceux qui sont tombés malades » en travaillant le matériau et elle a fait part de son engagement en faveur de la prévention des maladies.

En Australie, plus de 70 employés du secteur de construction, atteints de silicose, poursuivent leurs employeurs pour un accident du travail. 275 000 personnes courraient le risque de tomber malade, selon une étude de la Curtin University.

Au mois de décembre 2021, Caesarstone était impliqué dans 38 plaintes déposées en Australie par des personnes atteintes de silicose, avait fait savoir le rapport annuel de l’entreprise pour cette année-là.

La compagnie a affirmé, dans le passé, que son produit n’était pas dangereux s’il était utilisé correctement.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.