Israël en guerre - Jour 288

Rechercher

Le Belize suspend à son tour ses relations diplomatiques avec Israël

Il s'agit du deuxième pays d'Amérique latine à annoncer rompre ses relations diplomatiques, après la Bolivie. La Colombie, le Chili et le Honduras ont rappelé leurs ambassadeurs

Drapeau du Belize. (Domaine public)
Drapeau du Belize. (Domaine public)

Le Belize a annoncé mardi suspendre à son tour ses relations diplomatiques avec Israël en raison de son offensive dans la bande de Gaza en représailles à l’attaque perpétrée par le groupe terroriste du Hamas le 7 octobre.

« Le gouvernement du Belize a retiré » l’accréditation d’Einat Kranz-Neiger l’ambassadrice israélienne à Belmopan et suspendu « toutes les activités » de son représentant en Israël, avec « effet immédiat », selon un communiqué.

Le petit Etat d’Amérique centrale a précisé vouloir protester contre la mort de « civils innocents » à Gaza.

La guerre a éclaté après le massacre du 7 octobre perpétré par le Hamas. Lors de cette attaque barbare menée contre Israël, près de 3 000 terroristes ont fait irruption en Israël depuis la bande de Gaza par voie terrestre, aérienne et maritime. Ils ont tué plus de 1 200 personnes, dont une majorité de civils, au cours de raids sur plus de 20 communautés frontalières près de la bande de Gaza, massacrant des familles entières dans leurs maisons et au moins 260 festivaliers lors d’une rave en plein air. Les terroristes ont également enlevé au moins 240 personnes, dont des femmes, des enfants et des personnes âgées, qu’ils ont entraînées dans la bande de Gaza où elles sont toujours retenues captives.

Israël affirme que son offensive vise à détruire les capacités militaires et de gouvernance du Hamas, et s’est engagé à éliminer l’ensemble du groupe terroriste qui dirige la bande de Gaza. Il affirme viser toutes les zones où le Hamas opère, tout en cherchant à réduire au maximum les pertes civiles.

Le Hamas fait état de plus de 11 000 morts depuis le début de la guerre. Les bilans des morts publiés par le ministère de la Santé, dirigé par le Hamas, ne peuvent être vérifiés de manière indépendante et incluent à la fois des civils et des membres du Hamas tués à Gaza, y compris à la suite de tirs de roquettes ratés par le groupe terroriste lui-même. Israël affirme avoir tué quelque 1 500 terroristes du Hamas à l’intérieur du pays le 7 octobre et après cette date.

Il s’agit du deuxième pays d’Amérique latine à annoncer rompre ses relations diplomatiques avec Israël depuis le début du conflit, après la Bolivie le 1er novembre. La Colombie, le Chili et le Honduras ont pour leur part rappelé leurs ambassadeurs pour consultations.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.