Israël en guerre - Jour 261

Rechercher

Le Caire et Téhéran œuvrent à un rapprochement – diplomatie égyptienne

Le ministre des Affaires étrangères égyptien a convenu avec son homologue iranien de l'importance de développer les relations bilatérales pour restaurer des relations à la normale"

Sameh Choukri, le ministre égyptien des Affaires étrangères, à Moscou, le 21 août 2017. (Crédit : Alexander Nemenov/AFP)
Sameh Choukri, le ministre égyptien des Affaires étrangères, à Moscou, le 21 août 2017. (Crédit : Alexander Nemenov/AFP)

Le Caire et Téhéran œuvrent à un « développement des relations bilatérales » en vue d’un rapprochement, a indiqué mercredi la diplomatie égyptienne dans un communiqué, alors que l’Iran est engagé dans un processus d’apaisement régional avec plusieurs pays arabes.

Ces derniers mois, responsables iraniens et égyptiens ont ostensiblement augmenté les contacts, notamment entre ministres des Affaires étrangères. En mai, le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi avait présenté ses condoléances à l’Iran pour la mort dans un accident d’hélicoptère de son président Ebrahim Raïssi et le ministre Hossein Amir-Abdollahian.

Mercredi, le ministre des Affaires étrangères égyptien Sameh Choukri s’est entretenu au téléphone avec son homologue iranien par intérim Ali Bagheri.

« Les deux ministres ont convenu de l’importance de poursuivre le développement des relations bilatérales, afin de résoudre toutes les questions en suspens, en vue de restaurer des relations à la normale », a indiqué un communiqué publié par la diplomatie égyptienne.

Les deux hommes ont décidé de « maintenir le rythme des consultations au sujet de l’évolution des relations bilatérales », mais aussi concernant les « moyens de résoudre la crise actuelle dans la bande de Gaza », selon le communiqué.

A ce sujet, Choukri a « présenté les efforts déployés par la médiation égyptienne/qatarie, avec le soutien des États-Unis, pour parvenir à un accord de trêve », ajoute le texte.

Après des décennies de tensions, l’Iran a amorcé un processus de normalisation de ses relations avec plusieurs pays arabes à la suite de l’accord conclu en mars 2023 avec l’Arabie saoudite pour la réouverture de leurs ambassades.

Les relations entre Téhéran et Le Caire sont tendues depuis la Révolution islamique de 1979 et la reconnaissance d’Israël par l’Égypte. Mais les liens n’ont jamais été totalement coupés.

Déjà en mai 2023, le guide suprême iranien Ali Khamenei se disait favorable à une reprise des relations entre son pays et l’Égypte, affirmant n’avoir « aucune réserve » à ce sujet.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.