Le camp d’été annuel du Hamas entraîne les enfants au tir et au kidnapping
Rechercher

Le camp d’été annuel du Hamas entraîne les enfants au tir et au kidnapping

Les enfants du camp "Pionniers de la libération" s'entraînent à devenir des combattants contre Israël et simulent des attaques par balles à Jérusalem

Des enfants de Gaza s'entraînent au maniement des armes dans la bande de Gaza, été 2021 (Hamas)
Des enfants de Gaza s'entraînent au maniement des armes dans la bande de Gaza, été 2021 (Hamas)

Le groupe terroriste du Hamas a lancé ses camps d’été annuels pour les enfants de Gaza, proposant une formation militaire aux jeunes de l’enclave.

Au camp « Pionniers de la libération », les enfants portent des uniformes du Hamas et suivent divers exercices d’entraînement pour les préparer à combattre Israël.

Cette année, les jeunes s’entraînent également par le biais de simulations informatiques dans lesquelles ils tirent sur des soldats et des policiers sur le mont du Temple de Jérusalem et dans la mosquée Al-Aqsa.

Un autre simulateur présente un missile anti-char que les enfants utilisent pour tirer sur des cibles israéliennes.

Les enfants sont ainsi endoctrinés au djihad et à la haine de « l’ennemi sioniste ». Lors d’un exercice d’entraînement, ils ont simulé l’enlèvement d’un soldat israélien.

Les années précédentes, les enfants apprenaient à poignarder et à lapider la police israélienne afin de « libérer Al-Aqsa », tandis que les instructeurs faisaient de ceux qui tombaient des « martyrs » contre l’ennemi.

En mai, le Hamas a mené un conflit de 11 jours avec Israël, la pire flambée de violence entre les deux camps depuis des années.

Treize personnes, toutes civiles sauf une, ont été tuées en Israël alors que la partie sud du pays était pilonnée par des roquettes. Le ministère de la Santé du Hamas a fait état de 250 personnes tuées à Gaza au cours des 11 jours de combats. Israël maintient que la plupart des personnes tuées étaient des combattants et que certains Palestiniens ont été tués par des roquettes du Hamas retombées dans l’enclave, et non par des frappes aériennes israéliennes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...