Israël en guerre - Jour 229

Rechercher

Cancer: Les Israéliens des villes les plus riches ont 20% de plus de chances de survivre

L'analyse du Centre Taub explique ces résultats par une "inégalité de santé" fondée sur le statut socio-économique et une offre de soins inégale en dehors du centre d'Israël

Illustration : Une femme subissant un scanner dans le cadre d'un dépistage du cancer. (Crédit : Drazen Zigic via iStock by Getty Images)
Illustration : Une femme subissant un scanner dans le cadre d'un dépistage du cancer. (Crédit : Drazen Zigic via iStock by Getty Images)

Les Israéliens vivant dans les localités les plus riches ont plus de chances de survivre au cancer que ceux qui vivent dans le reste du pays, selon une nouvelle recherche.

Le Taub Center for Social Policy Studies en Israël, un groupe de réflexion indépendant, a analysé les statistiques sur le cancer dans tout le pays et a découvert des tendances frappantes qu’il a décrites dans un rapport publié dimanche.

« Chaque année, on compte 387 décès par cancer pour 100 000 personnes en moyenne », a déclaré le professeur Alex Weinreb, chercheur au Centre Taub, au Times of Israel. « Il existe des différences substantielles entre les zones à revenu intermédiaire et les zones à revenu élevé. Dans les zones à revenus moyens, on compte environ 420 décès par cancer pour 100 000 personnes, et les zones à faibles revenus sont similaires. »

« Mais à mesure que l’on passe des zones à faible revenu aux zones à revenu élevé, les taux de mortalité diminuent de plus en plus. Plus le statut socio-économique des zones augmente, plus les décès par cancer sont rares », a-t-il déclaré.

« Dans les zones qui se situent dans les 10 % supérieurs du statut socio-économique, comme Shoham, Givatayim et Ramat HaSharon, le taux de décès par cancer est d’environ 340 pour 100 000 personnes, soit un peu moins de 20 % de moins que dans les zones à revenu moyen et 12 % de moins que la moyenne nationale », a expliqué le Pr. Weinreb.

Les autres villes où le nombre de décès par cancer est le plus faible sont Kiryat Ono, Givatayim, Hod HaSharon, Modiin-Maccabim-Reut, Tel Mond, Even Yehuda et Ganeï Tikva.

Vue aérienne du quartier Hanahalim, à Modiin, le 5 juillet 2017. (Crédit : Gidi Avinary/FLASH90)

Weinreb a déclaré qu’il était surpris par le résultat, qui est basé sur une analyse des données disponibles publiquement. « Je m’attendais à voir des différences selon les lignes socio-économiques, mais je ne m’attendais pas à ce qu’elles soient aussi prononcées », a-t-il commenté.

Il a ajouté qu’il n’était pas tout à fait clair pourquoi il y avait une différence aussi marquée, mais a suggéré deux explications possibles.

La première est que les résultats indiquent des inégalités importantes en matière de santé, les personnes les plus riches menant un style de vie plus sain, avec un meilleur accès aux soins de santé, y compris aux soins privés, et une meilleure connaissance de la manière de naviguer dans les systèmes de santé publics.

« Chaque fois que vous avez un tableau tel que celui que nous observons, il est probable, mais pas certain, qu’il soit lié aux inégalités en matière de santé », a déclaré le Pr. Weinreb.

Alex Weinreb. (Autorisation)

Une deuxième explication possible est que la différence du taux de mortalité par cancer reflète des facteurs géographiques. Les localités les plus riches d’Israël ont tendance à être regroupées dans le centre du pays, où l’on trouve une série d’établissements médicaux de haut niveau facilement accessibles. Ailleurs, le nombre d’établissements est plus restreint et les gens doivent se déplacer davantage pour se rendre dans les hôpitaux et les dispensaires.

« Les différences entre la vie dans le centre et à la périphérie d’Israël peuvent jouer en termes de détection précoce », a déclaré Weinreb. Comme il y a plus de professionnels de la santé dans le centre d’Israël, les patients ont plus de facilité et de rapidité à prendre des rendez-vous, par rapport aux résidents de la périphérie. Cela peut conduire à des diagnostics plus précoces et à de meilleures chances de combattre la maladie.

Weinreb a co-rédigé le rapport avec ses collègues du Centre Taub, les professeurs Nadav Davidovitch et Nir Kaidar. Selon le Pr. Davidovitch, ces résultats doivent être encore plus approfondis, tout comme de nombreux autres modèles de la façon dont le cancer affecte les différents groupes de population. « Si ceux-ci sont mieux compris, les services de santé pourront prendre des mesures pour contrecarrer les facteurs qui augmentent le niveau de risque auquel certaines personnes sont confrontées », a déclaré le Pr. Weinreb.

« La morbidité et la mortalité dues au cancer constituent l’un des défis majeurs auxquels est confronté tout le système de santé, y compris en Israël », a commenté le Pr. Davidovitch.

« Une meilleure compréhension des facteurs de morbidité et de mortalité – de l’influence de l’environnement, de la sensibilisation et des comportements en matière de santé, ainsi que de l’accès aux services de santé pour les soins préventifs, le diagnostic précoce et le traitement – permet des interventions plus efficaces et plus ciblées sur la maladie », a-t-il ajouté.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.