Rechercher

Le centre d’innovation UE-Israël recrute 13 startups pour un programme de croissance

EIT Hub Israël va travailler avec six startups israéliennes et sept entreprises européennes et britanniques pendant trois mois

Ricky Ben-David est journaliste au Times of Israël

Des entrepreneurs israéliens participent au programme Calling2Scale de l'EIT Hub UE-Israël. (Crédit: Shlomi Znati)
Des entrepreneurs israéliens participent au programme Calling2Scale de l'EIT Hub UE-Israël. (Crédit: Shlomi Znati)

Le EIT Hub Israël, une organisation créée en 2019 pour mettre en relation les écosystèmes technologiques israélien et européen, a sélectionné 13 start-ups pour participer à son programme de mise à l’échelle baptisé Calling2Scale, un projet qui aide les entreprises dont les produits fonctionnent à atteindre les marchés mondiaux grâce à des subventions et des connexions avec l’industrie.

Le EIT Hub Israël est la branche israélienne du bras de l’innovation et de la technologie de l’Union européenne (EIT). L’organisation gère également des hubs locaux dans la Silicon Valley et au Royaume-Uni.

Le programme de « post-accélération », d’une durée de trois mois, a été lancé en Israël cette semaine et se poursuivra jusqu’à l’été.

Les startups sélectionnées ont été choisies parmi plus de 70 candidats travaillant dans les domaines de la technologie médicale, de la technologie climatique et des villes intelligentes. Le programme bénéficie du soutien de plusieurs multinationales, dont la société israélienne d’énergie renouvelable Doral Energy ; Alperia, un fournisseur d’énergie de premier plan dans le nord de l’Italie ; Integer, une société américaine de matériel médical ; IMED TLV, un centre de technologie médicale qui comprend l’hôpital Sourasky – Ichilov de Tel Aviv ; et le groupe Bazan, un conglomérat israélien de raffinage du pétrole et de produits pétrochimiques.

Parmi les 13 entreprises, on compte six sociétés israéliennes, deux sociétés espagnoles et une société du Royaume-Uni, de Grèce, des Pays-Bas, du Portugal et de Pologne.

Les entreprises israéliennes sont Carmel Diagnostics, qui a mis au point un système médical permettant de sélectionner les embryons les plus viables en vue d’une fécondation in vitro réussie ; Iluria, qui a créé un logiciel de suivi permettant aux soignants et aux familles de prendre des décisions concernant la gestion et le traitement du TDAH ; Solutum, qui a mis au point un nouveau matériau plastique qui, selon l’entreprise, se dissout dans l’eau à température ambiante et se biodégrade ensuite sans laisser de résidus microplastiques ; Boson Energy, une startup qui a mis au point un système permettant de recycler les déchets en hydrogène sans émission de carbone ; ACiiST Smart Networks, qui dit offrir une technologie d’infrastructure de réseau Ethernet sécurisée pour les villes intelligentes ; et Synvertec, le développeur d’un logiciel basé sur des algorithmes qui améliore la stabilité des réseaux électriques.

Les entreprises sélectionnées auront accès à des mentors issus des industries israéliennes et européennes et bénéficieront des efforts de marketing de la communauté d’innovation de l’IET, a précisé l’annonce.

Le lancement de ce programme intervient cinq mois après l’adhésion officielle d’Israël au programme Horizon Europe, le plus grand programme de recherche et d’innovation de l’Union européenne, en décembre, ouvrant la voie aux universitaires et aux entreprises israéliennes qui peuvent ainsi prétendre à des milliards d’euros de financement de la recherche.

L’ambassadeur d’Israël auprès de l’UE et de l’OTAN, Haim Regev, signe l’accord de recherche Horizon Europe avec la commissaire européenne à l’innovation, la recherche, la culture, l’éducation et la jeunesse, Mariya Gabriel, le 6 décembre 2021. (Crédit : UE)

Le programme alloue 95,5 milliards d’euros de subventions de 2021 à 2027.

Israël est un partenaire des programmes-cadres de recherche et d’innovation de l’UE depuis 1996, date à laquelle il a rejoint le quatrième programme de recherche de l’UE, et a été le premier pays non européen à y adhérer.

Selon un rapport co-compilé par EIT Hub Israël l’année dernière, plus de 900 startups israéliennes opèrent dans les 27 pays de l’Union européenne plus le Royaume-Uni, employant près de 25 000 résidents européens.

Un examen de l’activité des entreprises israéliennes en Europe montre que plus d’un tiers d’entre elles proviennent du secteur des technologies de l’information et des logiciels, et les autres de l’internet, des télécommunications, du biomédical et des technologies propres.

Carte des startups israéliennes en Europe (Crédit : EIT Hub & CQ Global)

Lazar Berman et Shoshanna Solomon ont contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...