Le chef de la police a caché au public une partie de l’enquête sur Sara Netanyahu
Rechercher

Le chef de la police a caché au public une partie de l’enquête sur Sara Netanyahu

Alsheich s'est opposé à la publication d'une recommandation de la police de peur que l'enquête ne soit éclipsée par le débat public

Le chef de la police, Roni Alsheich, pendant une réunion à la Knesset, le 9 févier 2016 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le chef de la police, Roni Alsheich, pendant une réunion à la Knesset, le 9 févier 2016 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Roni Alsheich, chef de la police israélienne, a dénoncé la publication d’un communiqué de la police qui recommandait d’accuser de corruption l’épouse du Premier ministre Benjamin Netanyahu, Sara.

Dans un communiqué, Alsheich a déclaré s’être opposé à la publication de cette recommandation dimanche de la police de peur qu’une potentielle enquête criminelle sur ces accusations ne soit éclipsée par le débat public.

Hier, le procureur général Avichai Mandelblit et Alsheich se sont opposés sur cette question, chacun ayant accusé l’autre d’avoir essayé de cacher des détails de l’enquête de police.

Le communiqué de dimanche de la police précisait qu’une enquête sur les « résidences » du Premier ministre avait été menée et que ses conclusions avaient été transmises au procureur de l’état.

De manière très inhabituelle, le message ne comprenait pas le nom de la personne visée par l’enquête, ni si la police recommandait une mise en examen.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...