Le chef du Labour appelé à expliquer une donation d’un groupe pro-Hamas
Rechercher

Le chef du Labour appelé à expliquer une donation d’un groupe pro-Hamas

La campagne de Jeremy Corbyn dément toute malversation concernant cette donation non déclarée, affirmant que le chèque a été refusé

Jeremy Corbyn, dirigeant du Labour britannique, répond aux questions de la commission des Affaires domestiques sur l'antisémitisme, au parlement britannique, le 4 juillet 2016. (Crédit : capture d'écran parliamentlive.tv)
Jeremy Corbyn, dirigeant du Labour britannique, répond aux questions de la commission des Affaires domestiques sur l'antisémitisme, au parlement britannique, le 4 juillet 2016. (Crédit : capture d'écran parliamentlive.tv)

Le chef du Labour britannique, Jeremy Corbyn, est critiqué pour une donation non déclarée de 10 000 livres sterling pour sa campagne réussie de 2015 par un groupe pro-Hamas.

Selon les documents obtenus par The Observer, un groupe palestinien a organisé un dîner de collecte de fonds pour Corbyn auquel il a récolté 10 000 livres sterling. Cependant, cette donation des Amis d’Al-Aqsa n’a jamais été déclarée à la commission électorale.

La campagne de Corbyn a affirmé que cette donation n’avait pas été déclarée car le chèque avait été refusé par la banque, selon l’article publié dimanche. Interrogé sur le destin de l’argent qui avait été récolté, un porte-parole a répondu qu’il « lui avait été dit qu’un second chèque avait été envoyé, mais qu’il n’avait pas été reçu par la compagne. » Il a ajouté que « rien de louche ne se passe ».

En décembre, le compte en banque appartenant au groupe à la banque Co-op de Grande-Bretagne a été fermé, ainsi que les comptes de plus de 20 autres associations pro-palestiniennes. Même si aucune raison officielle n’a été donnée à ses fermetures, un porte-parole de la banque a déclaré que « pour les clients qui agissent ou envoient de l’argent dans des lieux très risqués du monde, des vérifications d’usage avancées sont requises par toutes les banques pour assurer que les fonds ne financent pas par mégarde des activités illégales ou proscrites. »

Les Amis d’Al-Aqsa est une organisation britannique dont la mission est, selon sa propre description, de « défendre les droits de l’Homme des Palestiniens ». Cependant leur fondateur, Ismail Patel, commentateur du Guardian et d’autres médias, a rendu hommage au Hamas, groupe terroriste islamiste, dans le passé. Patel était à bord du Mavi Marmara pendant le raid de la flottille pour Gaza de 2010. Il avait été brièvement arrêté par les autorités israéliennes avant de rentrer à Londres.

En 2009, Patel s’était exprimé pendant un rassemblement contre l’opération Plomb durci israélienne, et avait déclaré que « le Hamas n’est pas une organisation terroriste. La raison pour laquelle ils haïssent le Hamas, est qu’ils refusent d’être asservis, occupés par l’état israélien, et nous rendons hommage au Hamas qui s’oppose à Israël. »

Un des donateurs connus de la campagne de Corbyn est Ibrahim Hamami, qui lui avait donné 2 000 livres sterling en août dernier, selon le Daily Telegraph. Hamami se décrit comme un Palestinien britannique et est un partisan déclaré du Hamas et du Fatah.

En 2008, Hamami s’était exprimé à Belfast pour la commémoration du 60e anniversaire de la Nakba, le mot arabe pour catastrophe qui est le terme utilisé par les Palestiniens pour décrire la guerre d’Indépendance d’Israël en 1948.

Corbyn, sévère détracteur d’Israël qui avait appelé le Hamas et le Hezbollah ses amis, a également été critiqué cette semaine pour avoir demandé un titre de noblesse pour l’auteur d’un rapport du parti sur l’antisémitisme qui a été controversé, un geste « plus que décevant » pour les associations juives, et qui soulève des questions sur l’impartialité de l’enquête. Le rapport, lancé dans un contexte de renvoi de plusieurs membres du parti pour des remarques antisémites, avait conclu que le Labour n’était pas envahi par l’antisémitisme ou d’autres formes de racisme, mais avait reconnu une « atmosphère occasionnellement toxique. »

Ce mois-ci, Corbyn a nommé Paul Flynn, député de Galles du Labour qui a autrefois accusé un ambassadeur juif en Israël de double allégeance, au poste de chef de l’opposition.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...