Le cousin et bienfaiteur de Netanyahu, Nathan Milikowsky, meurt à 78 ans
Rechercher

Le cousin et bienfaiteur de Netanyahu, Nathan Milikowsky, meurt à 78 ans

"Il me manquera comme un frère", a tweeté Netanyahu; son cousin lui aurait donné 300 000 $ de cadeaux illicites et était impliqué dans une affaire de corruption

Dossier : Nathan Milikowsky en 2013, à San Francisco (Crêdit: Drew Altizer Photography)
Dossier : Nathan Milikowsky en 2013, à San Francisco (Crêdit: Drew Altizer Photography)

L’homme d’affaires juif américain Nathan Milikowsky, qui était empêtré dans les affaires de corruption de son cousin, l’ancien Premier ministre Benjamin Netanyahu, est décédé mercredi à l’âge de 78 ans.

Le décès de Nathan Milikowsky a été confirmé sur Twitter par l’ex-Premier ministre devenu chef de l’opposition.

« Nathan Milikowsky, mon cousin bien-aimé, est décédé la nuit dernière après une longue maladie », a tweeté Netanyahu.

« Nathan était le cousin le plus âgé de notre clan – incroyablement sage, d’une gentillesse sans faille, toujours curieux, toujours en recherche. Il a passé ses dernières années à combattre une horrible maladie avec le même courage et la même ténacité qu’il a montrés tout au long de sa vie », a écrit Netanyahu.

« Il restera à jamais dans nos cœurs. Il me manquera comme un frère », a-t-il ajouté.

Milikowsky laisse derrière lui sa femme et ses deux filles.

Tout au long de sa carrière professionnelle, il a occupé des postes de direction et a investi dans un certain nombre d’entreprises produisant des matières premières aux États-Unis et en Israël.

Dans ses dernières années, il était surtout connu pour sa relation avec Netanyahu.

Ce dernier est accusé d’avoir accepté 300 000 dollars de Milikowsky alors qu’il était Premier ministre et la Haute Cour de justice lui a demandé la semaine dernière d’expliquer pourquoi cet argent ne devait pas être considéré comme un cadeau illicite.

La Haute Cour a déclaré que le chef de l’opposition – ainsi que le procureur général et le bureau du contrôleur d’État – devaient expliquer pourquoi une décision du comité des permis exigeant que Netanyahu ne rende que 10 % du total des fonds donnés par Milikowsky ne devrait pas être annulée. Le comité a décidé en 2019 que Netanyahu n’avait pas à rendre le reste de l’argent au motif qu’il avait été utilisé pour la défense juridique de sa femme, Sara Netanyahu. Mais la pétition entendue par la plus haute instance juridique a rejeté ce compromis.

L’ancien Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et chef du Likud dirige une réunion de faction au parlement israélien, le 21 juin 2021. (Crédit : Olivier Fitoussi/FLASH90)

Benjamin Netanyahu est accusé de fraude et d’abus de confiance dans une affaire de cadeaux illicites reçus d’autres riches bienfaiteurs.

Milikowsky aurait été interrogé par la police dans le cadre de l’enquête, connue sous le nom d’affaire 1000, dans laquelle le Premier ministre est soupçonné d’avoir reçu environ 1 million de shekels, la plupart en cigares et en champagne.

Netanyahu aurait affirmé que certains des cigares qu’il aurait reçus ont été achetés avec son propre argent, tandis que d’autres ont été achetés avec de l’argent liquide que lui a donné Milikowsky.

Séparément, des rapports en 2019 ont suggéré que Netanyahu a généré un retour de plus de 700 pour cent sur des actions de Seadrift Coke, une entreprise d’acier appartenant à Milikowsky qui a vendu à Thyssenkrupp avant de fusionner avec GrafTech, également détenue par Milikowski.

M. Netanyahu a acheté les actions pour 600 000 dollars en 2007, puis les a revendues en 2010 à M. Milikowsky pour 4,3 millions de dollars, peu après la fusion. Ce bénéfice spectaculaire a donné lieu à des spéculations sur une éventuelle irrégularité dans les opérations financières de M. Netanyahu.

A LIRE – Etat d’Israël vs. Netanyahu : détails de l’acte d’accusation du Premier ministre

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...