Israël en guerre - Jour 199

Rechercher

Le démocrate Zak Malamed se lance dans la course à la succession de George Santos

Sa candidature a été motivée par les mensonges du républicain récemment inculpé ; "c'est un républicain MAGA extrémiste qui ne prend pas l'antisémitisme au sérieux"

Zak Malamed (Crédit : JTA)
Zak Malamed (Crédit : JTA)

(New York Jewish Week via JTA) – Le fondateur d’un groupe de collecte de fonds démocrate est le dernier candidat juif à se présenter pour le siège occupé par le député George Santos, le membre républicain du Congrès qui a été inculpé la semaine dernière sur la base d’accusations criminelles fédérales.

Zak Malamed, 29 ans, a déclaré que l’élection de Santos l’année dernière l’avait incité à se présenter et qu’il avait été particulièrement irrité par les révélations selon lesquelles Santos avait faussement prétendu être juif.

« C’est un républicain extrémiste qui ne prend pas l’antisémitisme au sérieux et qui se moque de notre foi juive », a déclaré Malamed à la New York Jewish Week. Il a ajouté que la façon dont Santos « instrumentalise l’histoire que beaucoup d’entre nous portent, avec des parents qui sont des victimes ou qui ont échappé à la Shoah, est stupéfiante ».

Malamed a annoncé lundi qu’il se présenterait à l’investiture démocrate dans le district new-yorkais de Santos, qui couvre une partie du Queens et de Long Island. Il est le troisième candidat démocrate juif à déclarer sa candidature au siège occupé par Santos, après l’ancienne sénatrice démocrate de l’État, Anna Kaplan, une Irano-Américaine qui a longtemps défendu l’enseignement relatif à la Shoah, et Josh Lafazan, un législateur juif du comté de Nassau. L’avocat démocrate Will Murphy se présente également, de même qu’un républicain, Kellen Curry, ancien cadre de J.P. Morgan.

Malamed, qui a grandi à Great Neck, une ville de Long Island située dans le district, a co-fondé une organisation démocrate de collecte de fonds appelée « The Next 50″ qui, selon son site web, se concentre sur « la construction d’un pipeline de leaders soucieux de justice et d’équité qui contrera l’investissement massif de 50 ans des conservateurs dans les jeunes leaders ». L’un de ses soutiens dans les courses de l’année prochaine est Elissa Slotkin, la députée démocrate centriste juive du Michigan qui se présente maintenant au Sénat.

Malamed a déclaré qu’il espérait ramener l’intégrité dans le district, en particulier après que Santos a été accusé la semaine dernière d’avoir perçu illégalement des allocations de chômage alors qu’il gagnait un salaire à six chiffres. Le député, que Malamed a qualifié de « honte internationale », a plaidé non coupable.

Le représentant américain George Santos s’adressant aux journalistes devant le tribunal fédéral de Central Islip, à New York, le 10 mai 2023. (Crédit : AP Photo/Seth Wenig)

En plus de prétendre faussement être juif, George Santos a répandu une série d’autres mensonges sur ses origines. Il a largement rejeté la vérification des faits par des organisations de presse du monde entier, en affirmant qu’il n’a jamais prétendu être juif, se qualifiant lui-même de « juif », dans le cas de son ascendance. Dans un enregistrement du député publié sur Twitter la semaine dernière par l’animateur de MSNBC Ari Melber, on peut entendre Santos dire « si vous vous asseyez dans une pièce où il y a beaucoup de Juifs, vous êtes foutu ».

Malamed a grandi dans le district de Santos et s’identifie comme un Juif Massorti. Il a déclaré que sa famille fréquentait la synagogue Temple Israel à Great Neck depuis plus de 60 ans.

« C’est là que j’ai été à l’école maternelle », a déclaré Malamed. « C’est là que je suis allé à l’école hébraïque et, bien sûr, c’est là que j’ai fait ma bar-mitzvah. …] Je garde un lien profond avec la communauté qui m’a élevé, mais aussi avec la communauté juive qui m’a élevé. »

Lorsqu’il était lycéen, Malamed a lancé un groupe visant à faire entendre la voix des étudiants dans l’élaboration des politiques éducatives. Il a ensuite été diplômé de l’université du Maryland et a travaillé pour la campagne présidentielle de 2020 de Michael Bloomberg, l’ancien maire de New York et magnat milliardaire des médias, selon son profil LinkedIn. Auparavant, il a travaillé pour Facebook et chez XQ, une initiative de politique éducative fondée par la philanthrope Laurene Powell Jobs.

Malamed a déclaré qu’il maintenait « un engagement à investir dans les autres et à élever le leadership des autres » et a souligné que l’idée de se présenter aux élections « ne m’a même pas effleuré l’esprit [jusqu’à] ce que Santos ait gagné ».

« C’est à ce moment-là que j’ai fait le point sur la situation et que j’ai réalisé que les démocrates, à tous les niveaux du scrutin, avaient été rejetés ces deux dernières années et qu’ils n’avaient pas trouvé le moyen de percer et de vaincre les républicains MAGA [Make America Great Again] », a-t-il déclaré.

Malamed a déclaré que s’il était élu, il soutiendrait Israël, une position qu’il attribue à l’influence de sa grand-mère, qui a émigré de Russie en Israël avant de s’installer à Great Neck à la fin des années 1960.

« Ma grand-mère était en Israël le jour où l’indépendance du pays a été déclarée par les Nations unies », a déclaré Malamed, en référence au vote de l’ONU de 1947 approuvant la partition de la Palestine sous mandat britannique en deux États distincts, l’un juif et l’autre arabe. « Je pense qu’il est important d’amener la prochaine génération de dirigeants à s’engager à être fièrement juifs, à soutenir sans réserve l’État d’Israël et à s’engager en faveur de la paix. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.