Israël en guerre - Jour 150

Rechercher

Le déplacement des Gazaouis est « une illusion » – fonctionnaire israélien

Démentant des pourparlers avec le Congo précédemment "révélés", un responsable israélien précise ne pas tenir compte des "désirs" de certains ministres d’extrême-droite

Lazar Berman est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Des Palestiniens observant les dégâts causés par une frappe israélienne à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 3 janvier 2024. (Crédit : Fatima Shbaïr/AP)
Des Palestiniens observant les dégâts causés par une frappe israélienne à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 3 janvier 2024. (Crédit : Fatima Shbaïr/AP)

Un haut responsable israélien a démenti mercredi un article publié par Zman Yisrael, le site en hébreu du Times of Israel, selon lequel Israël est « en pourparlers avec le Congo et d’autres pays » au sujet de la possibilité de déplacer des milliers de Gazaouis hors de Gaza.

« Certains en Israël pensent que les habitants de Gaza sont prêts à émigrer volontairement. »

« À mon avis, il s’agit d’une illusion sans fondement. Aucun pays n’absorbera 2 millions de personnes, ni 1 million, ni 100 000, ni 5 000 », a-t-il souligné.

« Je ne sais pas d’où vient cette idée. »

« Cela pourrait être entre le Congo et les Gazaouis, mais Israël ne mène aucune discussion avec aucun pays sur cette question », a poursuivi le fonctionnaire.

« Je ne veux pas dire que c’est faux, mais cela ne peut pas passer par nous puisque nous n’avons rien à voir avec cette question. [Les Congolais] peuvent parler aux habitants de Gaza et leur demander de s’installer au Congo. »

Le ministre des Finances Bezalel Smotrich lors d’une conférence de presse conjointe avec le ministre de la Défense Yoav Gallant, à Jérusalem, le 26 décembre 2023. (Crédit : Chaïm Goldberg/FLASH90)

Le ministre des Finances Bezalel Smotrich et le ministre de la Sécurité nationale Itamar Ben Gvir ont récemment appelé à « l’émigration volontaire » des Palestiniens en dehors de la bande, suscitant une large condamnation – internationale, entre autres.

« Admettons que Smotrich le veuille, que pourrait-il faire ? Nous ne prenons pas part à ça. Nous ne sommes pas en mesure d’amener des gens d’ici au Congo (…). Nous ne sommes pas au courant », a affirmé le fonctionnaire en évoquant le ministre des Finances.

Après Berlin, Paris et Washington, ce fut le tour de l’Union européenne de condamner cette proposition émise par des ministres d’extrême droite.

Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell a en effet dénoncé mercredi les commentaires jugés « incendiaires » des deux ministres israéliens.

« Je condamne fermement les déclarations incendiaires et irresponsables des ministres israéliens Ben Gvir et Smotrich insultant la population palestinienne de Gaza et appelant à leur départ massif », a dénoncé M. Borrell faisant référence au ministre israélien de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir et à son collègue d’extrême-droite le ministre des Finances Bezalel Smotrich.

Le chef de la politique étrangère de l’Union européenne, Josep Borrell, faisant sonner une cloche pour indiquer le début d’une réunion des ministres des Affaires étrangères de l’UE dans le bâtiment du Conseil européen, à Bruxelles, le 13 novembre 2023. (Crédit : Virginia Mayo/AP Photo)

Les Nations Unies ont critiqué implicitement Smotrich, réitérant la ferme opposition de l’organisation mondiale composée de 193 membres aux déplacements forcés.

La porte-parole adjointe de l’ONU, Florencia Soto Niño, a déclaré mercredi aux journalistes que « personne ne devrait préconiser le déplacement massif des Palestiniens hors de Gaza ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.