Le football israélien reprend après 3 mois, avec tribunes vides et restrictions
Rechercher

Le football israélien reprend après 3 mois, avec tribunes vides et restrictions

Six équipes se sont affrontées samedi soir à Tel Aviv, Jérusalem et Haïfa alors que les matchs de ligue ont repris sous des mesures strictes

Le football israélien revient après des mois d'interruption pour cause de coronavirus, avec un match de Premier League entre le Beitar Jérusalem et l'Hapoel Beer Sheva au Teddy Stadium de Jérusalem, le 30 mai 2020. (Flash90)
Le football israélien revient après des mois d'interruption pour cause de coronavirus, avec un match de Premier League entre le Beitar Jérusalem et l'Hapoel Beer Sheva au Teddy Stadium de Jérusalem, le 30 mai 2020. (Flash90)

Le football masculin a repris samedi soir avec trois matchs de Premier League, qui se sont déroulés dans des stades vides et selon des règles d’hygiène strictes.

Le Maccabi Tel Aviv a accueilli le Hapoel Haifa pour un match qu’il a remporté 2-0 ; à Jérusalem, l’équipe locale du Beitar Jerusalem a joué contre le Hapoel Beer Sheva, les équipes terminant à 1-1 ; et le Hapoel Tel Aviv a battu le Maccabi Haifa hôte 2-1.

Les spectateurs étaient limités aux relations proches et à la presse. Toutes les zones des stades avec lesquelles les joueurs entrent en contact, y compris les bancs des joueurs, les allées du stade et les vestiaires, ont été soigneusement nettoyées avec des sprays désinfectants pour limiter la propagation du virus entre les joueurs.

Les matchs de samedi étaient les premiers depuis le 1er mars, date à laquelle la saison régulière de 26 matchs a été gelée.

Le football israélien revient après des mois d’interruption pour cause de coronavirus, avec un match de Premier League entre le Beitar Jérusalem et l’Hapoel Beer Sheva au Teddy Stadium de Jérusalem, le 30 mai 2020. (Flash90)

À l’époque, la fréquentation avait augmenté de 25 % par rapport à la saison précédente, et la ligue était sur le point d’établir un record de plus de deux millions de supporters en une saison. Le Maccabi Tel Aviv, champion en titre, est actuellement en tête de la ligue.

La suspension des matchs équivaut à une interruption de 90 jours. La plus longue interruption d’une saison due à une crise avait été de 49 jours en 1990-91 en raison de la guerre du Golfe, selon le site d’information Ynet. En 1976-77, le jeu a été interrompu pendant 49 jours alors que l’équipe nationale était à l’étranger en Asie.

Les équipes de Premier League ont commencé les séances d’entraînement en équipe complète le 10 mai, les restrictions sur les virus ayant été assouplies, ce qui a permis aux joueurs de s’entraîner ensemble sans conserver une distanciation sociale de deux mètres entre eux, et avec toute l’équipe réunie sur le terrain en même temps.

Les joueurs vivront en quarantaine à domicile avec leur famille pendant toute la saison. Tout joueur dont le test de dépistage du coronavirus s’avère positif obligera ses coéquipiers qui ont été en contact avec lui au cours des 14 jours précédents à se confiner.

D’autres pays, dont la Corée du Sud et l’Allemagne, ont repris les matchs de football professionnel dans des stades vides.

L’arrêt des sports dans le monde entier a également entraîné le report d’un grand match de l’équipe nationale d’Israël, probablement jusqu’en octobre.

Le football israélien revient après des mois d’interruption pour cause de coronavirus, avec un match de Premier League entre le Beitar Jérusalem et l’Hapoel Beer Sheva au Teddy Stadium de Jérusalem, le 30 mai 2020. (Flash90)

Le 26 mars, l’équipe nationale devait se rendre en Écosse pour un match de barrage du Championnat d’Europe 2020. La fédération israélienne de football a rejoint l’UEFA en 1994, et ses équipes participent aux compétitions européennes en raison de complications politiques en affrontant de nombreuses nations asiatiques.

Alors que l’épidémie de virus en Israël s’est ralentie, permettant au pays d’assouplir les restrictions de confinement, le ministère de la Santé a signalé vendredi un bond « significatif » de 115 nouvelles infections de coronavirus en 24 heures, la première fois que la barre des 100 est franchie depuis le 2 mai.

Les hauts fonctionnaires du ministère de la Santé ont imputé la hausse des contaminations à l’“affaiblissement” du respect par le public des directives de distanciation sociale.

Un ouvrier installe le drapeau de corner au stade Teddy à Jérusalem, avant la réouverture de la session de football, le samedi 27 mai 2020. (Yonatan Sindel/Flash90)

Samedi, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a averti le public de la nécessité de continuer à maintenir la distanciation sociale et les pratiques d’hygiène, et a déclaré que des mesures de confinement pourraient encore être imposées si les contaminations continuent à augmenter.

Cette forte hausse concerne principalement les écoles, dont la plupart ont été autorisées à rouvrir au début de ce mois.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...