Le garde israélien de la délégation olympique de Tokyo contracte le COVID-19
Rechercher

Le garde israélien de la délégation olympique de Tokyo contracte le COVID-19

D'autres membres du personnel de sécurité mis en quarantaine, 2 semaines avant la cérémonie d'ouverture ; les athlètes n'étant pas au village olympique, ils n'ont pas été exposés.

La salle à manger principale est vue lors d'une visite de presse du village olympique et paralympique de Tokyo 2020, le 20 juin 2021, à Tokyo. (Crédit: AP Photo/Eugene Hoshiko)
La salle à manger principale est vue lors d'une visite de presse du village olympique et paralympique de Tokyo 2020, le 20 juin 2021, à Tokyo. (Crédit: AP Photo/Eugene Hoshiko)

Deux semaines avant la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Tokyo, un agent de sécurité de la délégation israélienne s’est avéré être infecté par le COVID-19, selon les rapports de vendredi.

Les autres membres du personnel de sécurité qui se trouvaient avec le garde infecté dans le village olympique au Japon devront rester en quarantaine pendant 14 jours, a rapporté la Douzième chaîne.

Le garde n’avait pas été en contact avec des athlètes d’Israël ou d’autres pays, car ils ne sont autorisés à entrer dans le village que cinq jours avant le début des Jeux d’été.

A deux semaines de l’ouverture de la plus grande compétition sportive depuis le début de la pandémie, et face à l’augmentation du nombre de cas de virus dans le pays, les organisateurs ont été contraints jeudi soir d’interdire aux spectateurs la majorité des épreuves olympiques.

Cette décision signifie que les Jeux seront les premiers à se dérouler en grande partie à huis clos – une grande déception pour les athlètes qui vont maintenant concourir devant des stades largement vides.

C’est un coup dur pour les contribuables japonais et les organisateurs locaux des jeux, qui avaient déjà été reportés de 2020 en raison du coronavirus. Des centaines de millions de dollars de recettes de billetterie seront perdus, ce qui doit être compensé par le gouvernement. Les supporters ont également enduré des mois d’incertitude quant à la tenue des Jeux olympiques.

La présidente de Tokyo 2020, Seiko Hashimoto, à gauche, et le ministre des Jeux olympiques de Tokyo, Tamayo Marukawa, assistent à une réunion du groupe de travail des municipalités locales à Tokyo, le 8 juillet 2021. (Crédit: Behrouz Mehri/Pool Photo via AP)

Environ 11 000 olympiens et 4 400 paralympiens sont attendus au Japon, ainsi que des dizaines de milliers de fonctionnaires, juges, administrateurs, sponsors, diffuseurs et médias.

Le Comité international olympique a déclaré que plus de 80 % des résidents du village olympique seront vaccinés. Mais tous les participants devront néanmoins se soumettre à des tests COVID quotidiens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...