Le gouverneur de la Caroline du Nord signe un projet de loi anti-BDS
Rechercher

Le gouverneur de la Caroline du Nord signe un projet de loi anti-BDS

La législation exige le désinvestissement de l'Etat vis-à-vis des entreprises qui boycottent Israël

Un graffiti pro-BDS sur un barrage routier dans la ville de Hébron, en Cisjordanie, où l'on peut lire « Boycott Israël ». (Crédit : Hazem Bader/AFP)
Un graffiti pro-BDS sur un barrage routier dans la ville de Hébron, en Cisjordanie, où l'on peut lire « Boycott Israël ». (Crédit : Hazem Bader/AFP)

Le gouverneur de la Caroline du Nord, Roy Cooper, a signé une loi qui interdit à l’État de faire affaire avec des entreprises qui boycottent Israël.

Le projet de loi signé jeudi par le gouverneur prône le désinvestissement et interdit aux agences de l’État de signer des contrats avec des entreprises qui boycottent Israël.

Plus tôt ce mois-ci, le projet de loi avait été adopté par la Chambre des représentants de l’État par un vote de 96 à 19 et le Sénat d’état par un vote de 45-3.

« Ce projet de loi précise clairement que l’État de la Caroline du Nord se tient aux côtés d’Israël, qui est depuis longtemps un important partenaire commercial de la Caroline du Nord », a déclaré Carin Savel, PDG de la Fédération juive de Raleigh-Cary.

Les entreprises de Caroline du Nord sont impliqués à hauteur de 140 millions de dollars par an dans les exportations et le commerce avec Israël.

« Les fédérations juives à travers la Caroline du Nord ont travaillé avec diligence sur la législation afin de s’assurer que les efforts des BDS dans leur état échouent. Nous applaudissons leur formidable travail et recommandons au gouverneur Roy Cooper de prendre cette mesure importante contre la discrimination à l’encontre des Israéliens par ceux qui s’opposent au droit du peuple juif à l’autodétermination dans notre patrie », a déclaré Skip Schrayer, président du Israël Action Network, une initiative de The Jewish Federations of North America et du Jewish Council for Public Affairs.

La Caroline du Nord devient au moins le 22ème état avec des lois ou des ordres exécutifs interdisant les affaires de l’État avec des entreprises qui soutiennent le mouvement de boycott, de désinvestissement et de sanctions, ou BDS, contre Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...