Le Guide suprême iranien se sert d’Aly Raisman pour promouvoir le hijab
Rechercher

Le Guide suprême iranien se sert d’Aly Raisman pour promouvoir le hijab

Ali Khamenei cite la championne olympique de gymnastique juive dans sa vidéo pour affirmer que le code vestimentaire islamique est la clé contre les agressions

Aly Raisman pose pour Sports Illustrated, avec un message pour les victimes d'agressions sexuelles (Crédit : Aly Raisman / Instagram, via JTA)
Aly Raisman pose pour Sports Illustrated, avec un message pour les victimes d'agressions sexuelles (Crédit : Aly Raisman / Instagram, via JTA)

Le Guide suprême iranien, Ali Khamenei, a une solution pour résoudre le problème lié au hashtag #MeToo : le hijab.

Une vidéo qu’il a diffusée sur Twitter mercredi passe en revue un certain nombre de femmes américaines célèbres qui décrivent leurs expériences d’agression.

Aly Raisman, la gymnaste qui a remporté la médaille d’or olympique, est présentée au début du clip de 2 minutes. Le cas de Raisman est expliqué au moment de l’évocation de la condamnation du médecin de l’équipe olympique, Larry Nassar, qui a agressé des dizaines de femmes et de filles. Ensuite, Khamenei parle de la façon dont le port du hijab peut protéger les femmes contre la « déviation » (comprendre ici les agressions) et comment l’islam n’autorise pas les abus sexuels ou la violence contre les femmes.

Cette mise en avant va sûrement surprendre la sportive, une femme juive et fière de l’être qui s’est distinguée en compétition en participant sur la musique de « Hava Nagila ». Elle a également appelé à une minute de silence pour les Israéliens assassinés par des terroristes palestiniens aux Jeux olympiques de 1972, et a allumé le flambeau – à Jérusalem – pour les Maccabiades de 2013.

Elle est également devenue une voix de premier plan dans le mouvement #MeToo à la suite de son témoignage au procès de Nassar, un discours qui est devenu viral. Plus tôt cette année, Raisman a plaidé pour le retour de l’appropriation de leur corps par les femmes en posant nue.

« J’espère que nous arriverons un jour à faire en sorte que tout le monde réalise que les femmes n’ont pas besoin d’être pudiques pour être respectées », a-t-elle déclaré à Sports Illustrated. « Nous sommes libres d’attirer la confiance et le bonheur à notre manière, et ce n’est jamais à quelqu’un d’autre de choisir pour nous, ou même de nous juger d’ailleurs. »

Khamenei pourrait désormais reconsidérer la participation de Raisman à sa vidéo.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...