Israël en guerre - Jour 262

Rechercher

Le Hamas a dupé Israël en lui fournissant des infos sur le Jihad islamique – Média

Selon le Washington Post, le groupe terroriste a transmis des renseignements sur son rival à Israël pour lui faire croire qu'il n'était pas intéressé par une guerre

Des Palestiniens armés appartenant au Jihad islamique participent à un défilé militaire pour le 36e anniversaire de la fondation du mouvement dans la ville de Gaza, le 4 octobre 2023. (Crédit : Mahmud Hams/AFP)
Des Palestiniens armés appartenant au Jihad islamique participent à un défilé militaire pour le 36e anniversaire de la fondation du mouvement dans la ville de Gaza, le 4 octobre 2023. (Crédit : Mahmud Hams/AFP)

Le Hamas aurait fourni à Israël des renseignements sur un autre groupe terroriste important opérant dans la bande de Gaza, une stratégie destinée à donner à Israël un faux sentiment de sécurité avant l’attaque meurtrière du 7 octobre.

L’article publié mercredi par le Washington Post, qui cite un responsable israélien de la sécurité, est le dernier en date à souligner les manquements reprochés aux services de renseignement qui ont conduit à l’assaut. Ce dernier a pulvérisé la thèse, apparemment soigneusement entretenue par le Hamas, que le groupe ne souhaitait pas la guerre.

Selon le responsable, qui s’est exprimé sous le couvert de l’anonymat, le Hamas aurait fourni à Israël des informations non spécifiées sur le Jihad islamique palestinien, un groupe terroriste soutenu par l’Iran dans la bande de Gaza, le deuxième groupe le plus puissant de la bande après le Hamas.

Le but était de faire croire que le Hamas était désireux d’éviter un conflit avec l’État hébreu et qu’il était au contraire enclin à établir un certain degré de collaboration, a indiqué le responsable.

Au mois de mai, le Hamas s’était délibérément tenu à l’écart, lors de la flambée de violence qui a duré plusieurs jours, dans la bande de Gaza entre Israël et le Jihad islamique. Beaucoup avait perçu cette décision comme un signe de maturité ou de faiblesse de la part du groupe.

Dans les semaines qui ont suivi l’assaut du 7 octobre, plusieurs articles ont dépeint un service de renseignement israélien tellement convaincu que le Hamas ne voulait pas la guerre qu’il a ignoré tous les renseignements et avertissements portant sur une éventuelle attaque, et même des plans de bataille du Hamas qui sont tombés entre les mains des Israéliens.

De hauts responsables israéliens ont admis avoir mal évalué les intentions du Hamas et la capacité d’Israël à neutraliser le groupe par la technologie.

Toutes ces perceptions ont été ébranlées le matin du 7 octobre, lorsque 3 000 terroristes ont déferlé sur Israël depuis la bande de Gaza par voie terrestre, aérienne et maritime, tuant près de 1 200 personnes, pour la plupart des civils, et prenant 240 otages de tous âges, sous le couvert d’un déluge de milliers de roquettes tirées sur les villes et communautés israéliennes.

Israël a répondu en lançant une campagne militaire visant à détruire le Hamas, à le chasser de la bande de Gaza et à libérer les otages.

Des terroristes du Hamas franchissent la barrière frontalière entre Israël et Gaza, le 7 octobre 2023. (Crédit : Capture d’écran de Kan TV ; utilisée conformément à l’article 27a de la loi sur les droits d’auteur)

Lors d’une conférence de presse organisée cette semaine à l’intention de journalistes étrangers, des responsables des services de renseignement de Tsahal ont révélé que le groupe prévoyait d’attaquer des villes plus éloignées, telles que Rehovot, près de Tel Aviv, et Beer Sheva, toutes deux situées à environ 40 kilomètres de la frontière avec la bande de Gaza, selon le Post.

Des sites en Méditerranée portant les noms de code « Point 103 » et « Point 106 » figuraient également parmi les objectifs envisagés, d’après les officiers. On ne sait pas si ces points désignent des plates-formes de forage de gaz naturel au large de la côte israélienne.

« Nous ignorons quelles étaient leurs intentions », a déclaré l’un des officiers sous le couvert de l’anonymat. Il fait partie d’une équipe chargée de recueillir des renseignements à partir des tracts et des carnets trouvés sur les terroristes, ainsi que des communications et des ordinateurs saisis lors de l’offensive terrestre dans la bande de Gaza.

Les enquêteurs ont découvert que les terroristes disposaient de plans détaillés montrant la disposition des bâtiments à l’intérieur des bases militaires, de listes d’armes et d’équipements utilisés par chaque unité de Tsahal, ainsi que de consignes pour le meurtre et l’enlèvement d’hommes, de femmes et d’enfants.

Selon l’article, les terroristes avaient pour ordre de tuer les otages qui causaient trop de problèmes. Les terroristes avaient également translittéré des phrases en hébreu telles que « enlevez vos pantalons » et « nous exécuterons les otages ».

Un des tracts indiquait : « Votre ennemi est une maladie qui ne peut être soignée qu’en lui coupant le foie et le cœur. »

Mardi, le quotidien britannique The Guardian, citant la même conférence de presse, a rapporté que, parmi les plans d’attaque du Hamas utilisés lors de l’assaut du 7 octobre et découverts par Tsahal, figurait une carte détaillée d’une base militaire israélienne qui ne pouvait avoir été établie que par un espion.

« Élaborer une telle carte n’a pu se faire qu’à partir de sources internes, et très certainement grâce à un espion du Hamas », a déclaré la source de renseignements citée dans le rapport.

Des terroristes du Hamas sous un poste de Tsahal à la barrière frontalière entre Israël et Gaza, le 7 octobre 2023. (Crédit : Capture d’écran de la chaîne publique israélienne Kan ; utilisée conformément à la clause 27a de la loi sur le droit d’auteur)

La Douzième chaîne a rapporté lundi que, dans les heures qui ont précédé le déclenchement de l’attaque du Hamas, les principaux commandants de Tsahal savaient que le groupe terroriste préparait un assaut majeur, mais n’ont pas pris de mesures significatives.

L’armée avait également reçu plusieurs analyses des services de renseignement au cours de l’année et demie écoulée, détaillant la manière dont une telle attaque pourrait être menée, a précisé la chaîne.

La semaine dernière, le New York Times a publié un article choc affirmant qu’Israël avait obtenu les plans du Hamas pour l’assaut du 7 octobre plus d’un an avant l’attaque meurtrière, mais qu’en dépit du fait que le document avait été vu par plusieurs hauts fonctionnaires, aucune suite n’y avait été donnée.

Selon l’article, le plan de 40 pages, baptisé « Mur de Jéricho », décrit presque exactement la manière dont le Hamas a mené l’attaque.

Le Times écrit : « Le document prévoyait un barrage de roquettes au début de l’attaque, des drones pour neutraliser les caméras de sécurité et les mitrailleuses automatiques le long de la frontière, ainsi que des hommes armés se déversant en masse en Israël à bord de parapentes, de motos et à pied – exactement comme cela s’est produit le 7 octobre ».

Le document « Mur de Jéricho » a été dévoilé pour la première fois par Kan.

Le mois dernier, le Washington Post avait déjà révélé dans un article que les intentions du Hamas étaient de lancer une invasion d’Israël sur plusieurs semaines. Des cartes indiquaient qu’il prévoyait d’aller jusqu’à la Cisjordanie.

L’article indiquait également que le Hamas avait utilisé des drones de surveillance bon marché pour créer des cartes des villes israéliennes et des bases proches de la frontière de Gaza, qu’il avait recueilli des informations auprès de Gazaouis ayant un permis de travail en Israël et qu’il avait même consulté des sites web immobiliers pour se faire une idée de l’agencement des villes israéliennes.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.