Le Hamas déplore la mort de 3 pêcheurs tués a priori par un tir de roquette raté
Rechercher

Le Hamas déplore la mort de 3 pêcheurs tués a priori par un tir de roquette raté

La branche armée du Hamas dit pleurer "avec une grande tristesse" la mort des trois hommes qui auraient été tués par une roquette du groupe tirée par erreur

Des pêcheurs palestiniens sur un bateau au large des côtes de la bande de Gaza, le 9 février 2016. (AP Photo/Adel Hana/File)
Des pêcheurs palestiniens sur un bateau au large des côtes de la bande de Gaza, le 9 février 2016. (AP Photo/Adel Hana/File)

Trois pêcheurs palestiniens sont morts dimanche dans l’explosion de leur bateau en pleine mer Méditerranée au large du sud de la bande de Gaza, ont dans un premier temps indiqué des sources locales.

« Les trois pêcheurs ont trouvé la mort au large de Khan Younès », avait déclaré Nizar Ayyash, président du syndicat des pêcheurs de l’enclave palestinienne.

Des sources médicales à l’hôpital Nasser de Khan Younès ont confirmé avoir reçu les dépouilles des trois pêcheurs.

Selon M. Ayyash, ces décès ont été causés par un tir « d’obus aux origines inconnues sur leur embarcation ».

Dans son communiqué, la branche armée du groupe terroriste, les Brigades Ezzedine al-Qassam, n’a pas assumé la responsabilité de la mort des trois pêcheurs tués au large de la bande de Gaza ce dimanche matin.

« Les dirigeants de la résistance et les forces de sécurité vont former une équipe spécialisée pour découvrir les circonstances de ce douloureux incident, et toute la vérité sera annoncée dès que possible, si Dieu le veut », a déclaré le groupe terroriste palestinien.

Or, les trois hommes auraient été tués par une roquette du groupe terroriste tirée par erreur.

Le Hamas tire souvent des roquettes expérimentales en direction de la mer Méditerranée, à la fois pour tester ses capacités militaires et en guise de démonstration de force.

En septembre dernier, deux frères pêcheurs palestiniens de Gaza, avaient été tués en Méditerranée par des tirs de l’armée égyptienne, avait indiqué le mouvement islamiste au pouvoir dans cette bande de terre bordée par Israël et l’Egypte, et donnant sur la Méditerranée.

La bande de Gaza compte de nombreux pêcheurs qui s’aventurent dans des zones délimitées de la Méditerranée.

Mais selon les autorités israéliennes qui imposent depuis 14 ans un blocus sur Gaza, la pêche sert parfois à des activités de contrebande.

La partie sud de la bande de Gaza touche, elle, la péninsule égyptienne du Sinaï, où les autorités locales traquent différents trafiquants et des membres de groupes jihadistes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...