Rechercher

Le Jihad islamique revendique des tirs contre Tsahal lors d’un raid en Cisjordanie

L'armée affirme qu'aucun soldat n'a été blessé lors de la tentative d'arrestation d'un suspect à Tubas

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des véhicules militaires israéliens sont vus dans la ville de Tubas, en Cisjordanie, le 17 juillet 2022. (Capture d'écran : Twitter)
Des véhicules militaires israéliens sont vus dans la ville de Tubas, en Cisjordanie, le 17 juillet 2022. (Capture d'écran : Twitter)

Les troupes israéliennes ont affronté des terroristes palestiniens armés lors d’un raid matinal dans la ville de Tubas, dans le nord de la Cisjordanie, après une brève pause dans les opérations militaires dans le cadre de la visite du président américain Joe Biden dans la région.

Selon l’armée israélienne, alors que les soldats tentaient d’arrêter un Palestinien recherché, plusieurs suspects ont ouvert le feu et d’autres ont lancé des pierres et des cocktails Molotov.

« Les soldats de Tsahal ont ouvert le feu sur les hommes armés qui ont tiré sur eux, et sur les principaux émeutiers », a indiqué l’armée, ajoutant que « les coups ont été identifiés ».

Les médias palestiniens, citant des sources médicales, ont déclaré que deux personnes avaient été blessées par les tirs israéliens. On ne dispose pas d’informations sur leur état de santé.

L’armée a déclaré qu’aucun soldat n’avait été blessé dans l’échange de tirs mais n’a pas précisé si la cible du raid avait été arrêtée.

Une branche locale du groupe terroriste palestinien du Jihad islamique a revendiqué la fusillade. Selon un communiqué, des membres du groupe sont parvenus à endommager des véhicules militaires israéliens lors de leur entrée dans la ville.

Une vidéo circulant sur les médias sociaux montre une jeep de l’armée frappée par un cocktail Molotov.

Le raid de dimanche survient après une brève pause dans les opérations d’arrestation en Cisjordanie, au cours du voyage de deux jours de Biden, qui comprenait des rencontres avec des dirigeants israéliens et une visite à Jérusalem-Est et en Cisjordanie. Le président américain a quitté le pays vendredi.

On pense que Tsahal souhaitait éviter toute confrontation majeure pendant la visite.

La fusillade de Tubas fait également suite à une recrudescence des attaques dans le nord de la Cisjordanie ces dernières semaines.

Vendredi, un Israélien a été blessé lors d’une visite non autorisée du tombeau de Joseph dans la ville palestinienne de Naplouse, après avoir essuyé, avec plusieurs autres personnes, des tirs palestiniens.

Les tensions en Cisjordanie sont restées élevées, les forces de sécurité israéliennes ayant intensifié leurs opérations à la suite d’une vague meurtrière d’attentats terroristes contre des Israéliens qui ont fait 19 morts au début de l’année.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...