Israël en guerre - Jour 192

Rechercher

Le kibboutz Nir Oz annonce le décès de l’otage Yaïr Yaakov aux mains du Hamas

La compagne et les fils de ce mécanicien de 59 ans ont également été pris en otage lors de l'assaut, mais ont été libérés fin novembre dans le cadre d'un accord de trêve

Yair Yaakov, pris en otage par les terroristes du Hamas au kibboutz Nir Oz le 7 octobre 2023. (Autorisation)
Yair Yaakov, pris en otage par les terroristes du Hamas au kibboutz Nir Oz le 7 octobre 2023. (Autorisation)

Le kibboutz Nir Oz a annoncé jeudi le décès d’un de ses résidents, Yaïr surnommé « Yaya » Yaakov, 59 ans, dont le corps est détenu par le groupe terroriste palestinien du Hamas à Gaza.

Yaïr a été pris en otage, alors qu’il était blessé, à son domicile du kibboutz Nir Oz le 7 octobre avec sa compagne Meirav Tal, 54 ans, qui a été libérée fin novembre dans le cadre d’un accord négocié par le Qatar et les États-Unis.

Les fils de Yaïr, Or et Yagil, âgés de 16 et 12 ans, ont également été capturés dans la maison de leur mère à Nir Oz et ont été libérés le 27 novembre dans le cadre de l’accord.

Yaïr a été tué lors de l’attaque du Hamas le 7 octobre et son corps a été emporté à Gaza, selon le kibboutz.

Les autorités n’ont pas précisé comment elles ont appris la mort de Yaïr, bien qu’au cours des mois qui se sont écoulés depuis l’attaque, Israël ait eu recours à des renseignements et des preuves médico-légales pour parvenir à de telles conclusions.

Yaïr laisse dans le deuil Meirav et ses trois enfants, Shir, Or et Yagil. Le kibboutz a indiqué qu’il travaillait dans un garage du kibboutz Alumim et qu’il « était un homme humble et simple, qui aimait sa famille, la terre et la musique ». Une déclaration du Forum des familles des otages et disparus a déclaré que « Yaïr était un père de famille au grand cœur, toujours prêt à aider tout le monde. Il était énergique et aimait profiter de la vie ».

Meirav Tal embrassant des membres de sa famille après avoir été libérée des geôles du Hamas à l’hôpital Ichilov, à Tel Aviv, le 28 novembre 2023. (Crédit : Autorisation)

La dernière fois que la famille a eu des nouvelles du couple le 7 octobre, c’était un message vocal de Meirav à 9h20, signalant que des terroristes étaient entrés dans leur maison et que Yaïr essayait de maintenir la porte du mamad – la pièce sécurisée – fermée afin de repousser les assaillants.

La famille avait, par la suite, découvert une vidéo filmée par le Hamas, montrant que les terroristes avaient utilisé des grenades pour ouvrir la porte du mamad afin d’enlever Yaïr et Meirav et de les emmener à Gaza.

Sa famille avait appris qu’il avait été blessé lors de l’assaut du Hamas et que les terroristes avaient fait usage d’une force brutale à son encontre, mais elle n’avait guère d’autres détails et espérait qu’il serait ramené chez lui sain et sauf.

« Personne n’a d’informations au sujet de Yaïr », avait déclaré son frère, Yaniv Yaakov, en décembre, alors qu’il était porté disparu. « Nous espérons qu’il va bien et que ses blessures ont été soignées. »

Les Yaakov faisaient partie des 72 otages pris par le Hamas au kibboutz Nir Oz le 7 octobre, sur les 253 enlevés en tout ce jour-là, au milieu de l’assaut meurtrier du groupe terroriste sur le sud d’Israël.

L’armée israélienne a déclaré, sur la base de ses constatations, que 30 des 130 autres otages enlevés ce jour-là ne sont plus en vie, certains ayant été tués par le groupe terroriste palestinien du Hamas le 7 octobre et d’autres ayant été tués pendant leur captivité.

Une trêve d’une semaine, fin novembre, a permis la libération de 105 otages de Gaza, dont quatre avaient été libérés séparément auparavant.

Trois otages ont été sauvés vivants par Tsahal, et les corps de 11 otages ont également été retrouvés, dont trois ont été tués par erreur par l’armée.

Le Forum des familles des otages et disparus, principal groupe de coordination, a appelé le gouvernement à conclure un accord avec le Hamas dès que possible afin d’obtenir la libération des otages restants avant qu’il ne soit trop tard.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.