Le maire de Jérusalem, Nir Barkat, rejoint le Likud
Rechercher

Le maire de Jérusalem, Nir Barkat, rejoint le Likud

Dans une action vue comme une menace implicite pour Netanyahu, le maire promet d’apporter « du sang neuf et un esprit neuf » au parti

Le maire de Jérusalem, Nir Barkat, au sommet du musée de la Tour de David, le 14 avril 2015 (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
Le maire de Jérusalem, Nir Barkat, au sommet du musée de la Tour de David, le 14 avril 2015 (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Le maire de Jérusalem Nir Barkat a annoncé mardi qu’il rejoignait officiellement le parti du Likud, ajoutant aux spéculations qu’il projette de défier le Premier ministre Benjamin Netanyahu à la direction du parti dans le futur.

L’annonce survient deux jours après des rumeurs sur la volonté de Netanyahu d’avancer les primaires du parti aux prochains mois.

Barkat a annoncé cette décision dans un tweet et dans une vidéo postée sur sa page Facebook, mentionnant son service ces sept dernières années comme maire de Jérusalem et expliquant ses motivations à élargir ses perspectives.

« Il y a quinze ans, j’ai quitté mon entreprise afin de servir Jérusalem, pour un shekel par an », a déclaré Barkat, ancien entrepreneur dans les high-tech. « Animé du même sentiment de mission et de responsabilité envers le futur de ce pays, je rejoins le Likud ».

Soulignant ses croyances ancrées dans « le pays d’Israël et une Jérusalem unifiée, le renforcement de la sécurité et la minimisation des inégalités sociales », Barkat a expliqué qu’il « ne peut pas être simplement un observateur ».

התפקדתי הבוקר לליכוד! צפו בסרטון והתפקדו גם אתם.למען מדינת ישראל, למען ירושלים!להצטרפות: barkat.org.il/hitpakdut

Posted by ‎Nir Barkat – ניר ברקת‎ on Monday, 21 December 2015

Pour diminuer les suspicions disant qu’il se battrait pour la direction du parti dans les prochaines primaires, Barkat a déclaré qu’il projette de continuer à être maire de Jérusalem « au moins jusqu’à la fin du mandat en cours » en 2018.

Barkat a appelé ses soutiens à également rejoindre le parti, pour « apporter du sang neuf et un esprit neuf » et « renforcer le leadership qui provient du service du public ».

Dans un entretien avec la radio de l’armée, Barkat a lié son expérience à Jérusalem au plus large contexte national. « Je pense que nous avons réussi et réussissons à transformer Jérusalem », a-t-il déclaré.

« Ce que nous avons réussi à changer à Jérusalem est pertinent pour le pays tout entier, et je veux donc rejoindre l’effort national ».

Barkat, qui a publiquement soutenu Netanyahu plusieurs fois lors d’es élections nationales, a fait des allusions à une possible campagne pour la Knesset depuis des mois. Dans un entretien avec la radio de l’armée en novembre, il avait déclaré qu’ « un poste au Likud m’aiderait sans équivoque à servir comme maire de Jérusalem ».

Le maire de Jérusalem Nir Barkat (à gauche) avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à Jérusalem, le 19 mai 2015. (Credit photo: Marc Israël Sellem  / Flash90)
Le maire de Jérusalem Nir Barkat (à gauche) avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à Jérusalem, le 19 mai 2015. (Credit photo: Marc Israël Sellem / Flash90)

Commandant de réserve de l’armée israélienne qui a fait fortune au début de l’explosion des high-tech israéliennes dans les années 1990, Barak est initialement entré en politique lors d’une tentative ratée à la mairie de Jérusalem contre le candidat ultra-orthodoxe Uri Lupoliansky en 2003.

Après avoir dirigé l’opposition pendant le mandat de Lupoliansky, Barkat a encore une fois fait campagne comme candidat laïc pendant les élections municipales de 2008, battant le candidat ultra-orthodoxe Meir Porush. Barkat a été réélu en 2013.

Barkat a conservé une popularité dans une ville souvent considérée comme largement divisée entre les religieux, les ultra-orthodoxes et les juifs laïcs, ainsi qu’avec les résidents palestiniens de Jérusalem est. Des victoires récentes des habitants laïcs sur la guerre culturelle en cours pour l’identité de la ville ont été perçues.

Nir Barkat. (Twitter)
Nir Barkat. (Twitter)

Barkat a également gagné en notoriété pendant la vague actuelle de terreur, dans laquelle Jérusalem a été une cible principale. En octobre, il a appelé les résidents à porter des armes pour se défendre et déjouer les attaques.

En février, il avait fait les gros titres en neutralisant un assaillant palestinien qui avait poignardé un homme israélien près de la mairie. Une vidéo de l’incident, dans laquelle Barkat et ses gardes de sécurité peuvent être vus confrontant l’assaillant et le maintenant au sol, avait largement circulé sur Internet.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...