Le meilleur buteur étranger du championnat de foot israélien bientôt expulsé
Rechercher

Le meilleur buteur étranger du championnat de foot israélien bientôt expulsé

Le footballeur argentin Pedro Galvan, qui a joué pendant 10 ans en Israël, sera expulsé dans deux semaines avec sa femme et ses quatre filles

Le joueur de football argentin Pedro Galvan s'exprime à la presse le dimanche 16 juin 2019, après avoir appris qu'il allait être explosé d'Israël (Capture d'écran : YouTube)
Le joueur de football argentin Pedro Galvan s'exprime à la presse le dimanche 16 juin 2019, après avoir appris qu'il allait être explosé d'Israël (Capture d'écran : YouTube)

Dimanche, le joueur de football argentin Pedro Galvan a fait une demande de la dernière chance pour pouvoir rester en Israël après que le ministère de l’Intérieur a rejeté sa demande de résidence, lui donnant à lui, sa femme et ses quatre filles jusqu’à la fin du mois pour quitter le pays.

Pedro Galvan a joué en Israël pendant 10 ans, et c’est le meilleur buteur étranger dans l’histoire du championnat de football israélien, avec 104 buts en 257 matchs.

Pourtant, sa demande de citoyenneté a été bloquée l’année dernière quand son club Hapoel Tel Aviv a annulé son contrat.

Malgré l’intervention de la ministre de la Culture et des Sports Miri Regev, le ministère de l’Intérieur a rejeté vendredi sa demande, déclarant qu’après « l’étude de la question par les autorités compétentes, nous ne voyons aucune raison d’autoriser Galvan et de sa famille à élire domicile de façon permanente en Israël ».

S’exprimant à la presse dimanche, l’ancien footballeur, en larmes, a remis en question la décision.

« Je demande, pourquoi on nous expulse ? Pourquoi suis-je différent des autres ? Mes filles n’ont connu aucun autre pays », a-t-il dit.

Le ministère de l’Intérieur a refusé d’expliquer pourquoi d’autres sportifs étrangers avaient obtenu une résidence en Israël à la fin de leurs carrières, alors que Pedro Galvan a vu sa demande refusée, a annoncé la Radio de l’Armée.

« Ils ne me donnent pas la chance de vivre ici avec mes enfants qui ne connaissent rien d’autre qu’Israël. Israël est notre pays. Je veux aider notre pays, en football, en tout », a-t-il dit.

Sa femme a également fait une demande pour être autorisée à rester.

Quand son contrat a été annulé l’année dernière, Miri Regev avait promis de lui apporter son aide, déclarant: « J’ai personnellement contacté le ministre de l’Intérieur, Aryeh Deri, afin d’accorder la citoyenneté à Galvan pour sa contribution au football en Israël, et le ministère de la Culture et des Sports a envoyé une recommandation au ministère de l’Intérieur pour lui faire délivrer un visa de travail ».

Pedro Galvan a joué de 2008 à 2012 pour le Bnei Yehuda Tel Aviv, avant de rejoindre le Petah Tikva Maccabi. En 2014, il a marqué son 71e but dans le championnat israélien, devenant ainsi le meilleur marqueur étranger.

Pedro Galvan, le joueur de football né en Argentine, sous les couleurs du Bnei Yehuda le 19 septembre 2015. (CC BY-SA Botend, Wikimedia Commons)

L’attaquant a exprimé son soutien à Israël quand le match avec son équipe nationale d’Argentine et son pays adoptif a été remis en question l’année dernière, sous la pression des Palestiniens.

« Nous avons l’armée numéro un dans le monde, le renseignement numéro un, c’est très sûr ici. Il n’y a pas d’endroit plus sûr qu’Israël. Si je disais que c’est le paradis… vous penseriez que j’exagère. L’Argentine doit venir ici, l’équipe aura plus de sécurité que [le Premier ministre Benjamin] ‘Bibi’ Netanyahu », avait-il dit à la chaîne d’information TNT en juin.

Le match avait fini par être annulé.

Le JTA a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...