Le Mifal HaPayis retire son financement de la récompense d’un film controversé
Rechercher

Le Mifal HaPayis retire son financement de la récompense d’un film controversé

La loterie publique a dit qu'elle réattribuera les fonds initialement destinés aux auteurs d'un film sur une avocate israélienne qui défend des terroristes palestiniens présumés

Jacob Magid est le correspondant pour les questions liées aux implantations pour le Times of Israël

L'avocate Lea Tsemel dans la bande annonce du filme "Advocate." (Capture d'écran YouTube)
L'avocate Lea Tsemel dans la bande annonce du filme "Advocate." (Capture d'écran YouTube)

Après des pressions exercées par un groupe de familles endeuillées, la loterie publique israélienne a annoncé jeudi qu’elle retirait son financement des bourses destinées aux lauréats d’un festival à Tel Aviv, après qu’un biopic sur une avocate israélienne ayant défendu des Palestiniens suspectés de terrorisme, a remporté le prix le mois dernier.

« Il a été décidé de suspendre le financement du prix pour le film lauréat du festival DocAviv, et d’examiner la question de la récompense actuelle avec des conseillers juridiques », a indiqué un communiqué du Mifal HaPayis.

Le mois dernier, le documentaire « Advocate’ a été désigné meilleur film au festival DocAviv. Le film suit l’histoire de Lea Tsemel, une avocate qui représente des clients palestiniens, des militants des droits civiques et des terroristes présumés – et récemment Arafat Irfaiya, poursuivi pour le viol et le meurtre d’Ori Ansbacher, 19 ans, dans une forêt de Jérusalem en février.

En récompensant ce film, les juges ont écrit que « Advocat » est « un projet qui fait réfléchir et qui porte sur un sujet important, fait preuve de talents cinématographiques impressionnants, notamment l’usage novateur et intelligent de l’animation… Il dresse un portrait complexe d’une femme forte et inspirante qui croit pleinement en la droiture de son parcours ».

Le documentaire a remporté deux prix – 70 000 shekels de la part du Howard Gilman Award et une allocation de marketing de 150 000 shekels de la part du Conseil pour la Culture et les Arts du Mifal HaPayis.

Selon le Choosing Life Forum, un groupe de familles endeuillées s’est associé au groupe militant Im Tirzu ; des centaines d’Israéliens ont résilié leurs abonnement au Mifam HaPayis suite à une campagne menée sur les réseaux sociaux. Le groupe a également protesté devant les quartiers généraux de la société à Tel Aviv, et versé de la peinture rouge symbolisant du sang à l’entrée de l’immeuble.

Réagissant à l’annonce du Mifal HaPayis, le Choosing Life Forum a déclaré que « c’est une honte que les gérants de l’organisation n’aient pas empêché la remise de ce prix à un film qui dépeint une personne qui défend quotidiennement les ennemis d’Israël ».

DocAviv a appelé Mifal HaPayis à repenser sa décision : « annuler cette récompense porte directement atteinte à l’artiste et est une violation de la liberté d’expression », ont déclaré les organisateurs du festival.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...